Loop


Le travail de la photographe danoise propose l'image d'un Eden désenchanté. 


Happy Alien, 2018 © Mazja Chloé Hillestrøm

Face aux couleurs électriques de cette végétation luxuriante, le doute persiste. S’agit-il d’un Eden oublié ou d’une nature malade qui aurait été génétiquement modifiée par quelques ondes radioactives ? La photographe figure un univers étrange où la nature menacée par l’homme se dote d’une beauté inquiétante.

Pour sa série Complete Superfection, la photographe a littéralement peint sur le motif. Sous son pinceau, les fougères virent au turquoise et les ronces au fushia. Un sous-bois “pimpé” et excentrique, calibré pour nos comptes Instagram. Notre soif de perfection esthétique nous rend-elle incapable de nous satisfaire des choses au naturel et par conséquent, insensible au sort de notre environnement ? 


Gold of Kinabalu, 2018 © Mazja Chloé Hillestrøm

 


Dancing Girls Impatiens, 2018 © Mazja Chloé Hillestrøm

 


Titan Arum, 2018 © Mazja Chloé Hillestrøm

 


Youtan Poluo, 2018 © Mazja Chloé Hillestrøm

 

Par Coline Olsina

Article précédent Article suivant