Loop


C’est depuis son Allemagne d’adoption que le photographe français Patrick Wack a réalisé la série Landscapes of no confinement. Des images qui décrivent un étrange sentiment de liberté à l’heure où la moitié des habitants de la planète sont confinés chez eux.


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

Nombreux sont ceux qui en rêvent  en ce moment. De vastes collines verdoyantes à perte de vue, des balades entre amis sous l’immensité d’un ciel bleu, respirer les parfums nouveaux du printemps. Les images de Patrick Wack ont quelque chose d’irréel, surtout lorsqu’on apprend que celles-ci ont été réalisées entre le 26 mars et le 24 avril 2020. En pleine crise du coronavirus.  « Le confinement a été très léger en Allemagne » explique le photographe, « Les gens n'étaient pas uniquement présents en extérieur pour des déplacements utilitaires. La ville s'est vidée dans une certaine mesure mais le paysage ne s'est pas totalement déshumanisé comme dans d'autres capitales. »

Dans ces tableaux champêtres, l’homme semble se perdre dans l’infinité du paysage. Il n’apparaît que par petites touches, nombreuses mais éparses. Il semble avoir retrouvé cette harmonie perdue avec la nature. Comme si, désormais libéré de ses contraintes journalières et des tracas du quotidien, il rejoignait instinctivement son habitat naturel. Cet éden tant fantasmé dans le tableau Luxe, calme et volupté de Matisse serait-il enfin devenu réalité ? « J'ai cherché à prendre le contre-pied de beaucoup de photographes - qui insistent sur l'absence humaine dans les centre-ville - en montrant cet entre-deux pastoral où la présence humaine semble en meilleure harmonie avec une ville rendue à la sérénité et non au grouillement humain permanent » Des photographies qui font espérer des jours meilleurs.


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

 


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

 


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

 


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

 


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

 


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

 


De la série Landscapes of no confinement © Patrick Wack

 

Article précédent Article suivant