L’Islandais Ragnar Axelsson a consacré sa carrière à photographier le Grand Nord. Ses photographies documentaires lui ont valu de multiples prix, dont le prestigieux Icelandic Photojournalist Award et ont été publiées par LIFE, National Geographic, ou Le Figaro. Chez Kehrer, il publie Arctic Heroes, un hommage aux chiens de traîneau du Groenland. 

« Imaginez que vous vous réveillez un matin dans l’un des villages les plus reculés du monde, tout au Nord. C’est le beau milieu de l’hiver, il fait noir dehors. L’aboiement d’un chien solitaire perce le silence. » Ces mots de Ragnar Axelsson dans Arctic Heroes révèlent son intention : une invitation à partager le quotidien des chasseurs Inuits du Groenland. En prenant des photographies aussi intimes que spectaculaires, le photographe islandais nous offre la possibilité de nous immiscer dans ces vies étrangères aux nôtres. Il nous invite à accompagner ceux qui choisissent de défier les éléments en s’installant aux confins du monde habitable. Toujours en noir et blanc, il révèle les mille nuances de l’Arctique et nous laisse avec cette impression mêlée d’admiration et de familiarité.  

© Ragnar Axelsson

Quatre décennies passées à sublimer ces grandes étendues de blanc, à immortaliser les coutumes des peuples du Nord et la majesté de sa faune : Ragnar Axelsson a fait beaucoup pour la préservation de l’environnement arctique. Il apporte un témoignage précieux et nécessaire des grands changements qui s’opèrent dans cette région du monde et de leurs conséquences irréversibles sur les vies des populations locales. En 2018, il publiait Glacier, un hommage photographique à ces géants qui ont peuplé les paysages de son enfance islandaise, et dont la fonte est désormais inévitable. Dans Arctic Heroes, il s’éloigne du monde minéral et tourne son objectif vers les museaux enneigés des chiens de traîneau, eux aussi menacés par le réchauffement climatique qui bouscule le mode de vie des chasseurs Inuits. 

© Ragnar Axelsson

L’idée de consacrer un livre aux chiens de traîneau a été soufflée à Ragnar Axelsson par sa femme et une amie, il y a quinze ans de cela, l’air de rien, autour d’un café. « Je me suis senti bête », écrit le photographe. « Je considérais ces chiens comme de simples chiens. Je n’avais pas réfléchi au rôle héroïque qu’ils ont joué au travers des siècles. » Et pour cause : c’est grâce à ces chiens que nous avons réussi à atteindre les deux pôles. Ils sont bien plus que de simples animaux domestiques : durant plus de 2 000 ans, ils ont permis aux hommes de se déplacer en Arctique et de transporter leurs biens. Si on leur préfère aujourd’hui des moyens de transport automatisés, les Inuits du Groenland font partie des communautés qui comptent toujours sur leurs compagnons canins pour apprivoiser les étendues enneigées. On dénombre aujourd’hui 15 000 chiens d’attelage au Groenland (contre 9 000 en Sibérie). C’est pourtant 3 000 de moins qu’en 2010. La fonte des glaces, la motorisation et les maladies sont une menace croissante pour cette pratique ancestrale. 

© Ragnar Axelsson

Le photographe admet qu’il lui est tout aussi difficile de photographier les chasseurs inuits dehors, dans le froid, les doigts emmitouflés dans des gants épais, que de les pousser à raconter leurs histoires. C’est un peuple fier, qui ne se livre pas facilement. Mais quand il a la chance de recueillir un témoignage précieux, Axelsson peut mesurer le grand attachement des chasseurs à leurs chiens. La culture inuite est pétrie de respect pour les traditions ancestrales, pour la nature, et pour les chiens, ces amis héroïques qui n’hésitent pas à se mettre en danger pour mener leurs maîtres à bon port. Certaines de ces histoires sont retranscrites dans le livre pour accompagner les photos prises entre 1986 et 2020. 

© Ragnar Axelsson

Qu’ils soient pris en pleine action, sanglés et tractant leurs maîtres, ou au repos, les chiens-héros dégagent sur toutes les photos une même impression de majesté. En les photographiant seuls ou en meutes, Axelsson porte une attention minutieuse aux particularités de leurs expressions, et saisit leur sagesse. Ce livre où les humains jouent le second rôle nous pousse à poser sur les chiens du Groenland le même regard que leurs maitres, qui les connaissent et les aiment. Impossible de voir en eux de « simples chiens » : ce sont des acteurs fondamentaux de la conquête humaine des contrées les plus ardues. Impossible, aussi, de les laisser s’éteindre dans l’indifférence, sans éviter que ne s’effacent les traces que leurs pattes laissent sur les plaines enneigées. 

 

Par Joy Majdalani
Joy Majdalani est une rédactrice et créatrice de contenu libanaise basée à Paris. Elle écrit sur la technologie, l'art, la culture et les questions sociales.

© Ragnar Axelsson

Arctic Heroes, A Tribute to the Sled Dogs of Greenland
Ragnar Axelsson, 
Kehrer Verlag 
€68.00, 290 pages

© Ragnar Axelsson

 

Article précédent Article suivant