L’exposition “Feast for the Eyes. The Story of Food in Photography” (“Un délice pour les yeux. L’histoire de l’alimentation dans la photographie”) occupe les cimaises du Foam d’Amsterdam jusqu’au 3 mars 2019.

Cet événement retrace l’histoire de la représentation de la nourriture à travers une vision multiple : photographie documentaire, artistique, scientifique, conceptuelle et commerciale. Parmi d’autres, les oeuvres de Stephen Shore, Edward Steichen, Martin Parr, Cindy Sherman nous font découvrir une nouvelle façon de regarder, de faire et de consommer les photographies.

À travers un parcours en trois parties - “Still life”, “Around the table” et “Playing with Food” - l’exposition explore la manière dont la nourriture - motif de commensalisme, de partage et de divertissement - a été au coeur de l’attention de nombreux artistes et photographes.

Joseph maida fish

#fishy #donut #divers #thingsarequeer, December 1, 2015 © Joseph Maida

Un motif intemporel

Plus qu’un genre artistique, la photographie culinaire évoque notre histoire, notre culture et fait appelle à nos sens et à nos émotions. Ces “objets” ordinaires, organiques et inanimés ont toujours été l’occasion d’expérimenter différents styles, qu’il s’agisse des natures mortes réalistes de la Renaissance, des scènes quotidiennes de la vie hollandaise, des tableaux impressionnistes ou des peintures cubistes. L’avènement de la photographie marque un tournant dans la représentation des aliments notamment grâce au studio qui offre un espace où imaginer un univers tant réaliste qu’artificiel : un moyen de jouer sur la matière, l’espace et le motif.

weegee stazzone

Phillip J. Stazzone is on WPA and Enjoys in Favorite Food as He's Heard That the Army Doesn't Go in Very Strong for Serving Spaghetti, 1940 © Weegee / International Center of Photography, Courtesy of Ira and Suzanne Richer

Reflet de nos nouveaux modes de vie

Érigés en symbole de la société de consommation par le pop art, les motifs culinaires (aliments ou produits transformés) évoquent un nouveau mode de vie. Plus encore aujourd’hui à l’heure du numérique et des réseaux sociaux où la représentation de la nourriture est devenue un véritable phénomène sociologique, sémiologique et iconographique : la nécessité de faire connaître notre lifestyle. Ce genre attire l’attention tant de l'amateur que du professionnel, ayant pour vitrine différents supports : réseaux sociaux, internet, édition, presse ou publicité. Avant tout, il s’agit d’un outil de communication, un festin partagé partout et pour tous.

martin parr hot dog

New Brighton, England, 1983 - 85 © Martin Parr / Magnum Photos

 

Ed Ruscha spam

Spam (Cut in Two), 1961 © Ed Ruscha / Courtesy of the artist and Gagosian Gallery

 

Ouka Leele la peluqueria

Peluquería, 1979 © Ouka Leele

 

Par Coral Nieto-Garcia

Article suivant
À lire