Loop


En ces temps difficiles, Blind souhaite soutenir la création photographique et invite les photographes à soumettre leurs séries créées dans le cadre du confinement - en total respect de ce dernier.

Nombreux sont les photographes qui ne peuvent travailler normalement en cette période de confinement. Si celui-ci limite les déplacements, il n’empêche pas la créativité et peut même se révéler être une source inépuisable d’inspiration ainsi qu’un moment de grande inventivité, comme en témoignent Eloi de la Monneraye et Jérémie Bouillon - deux photographes que nous avons interrogé sur leur manière de créer en temps de confinement. 

Fidèle à son intention de favoriser la diversité des regards photographiques, Blind propose aux photographes d’envoyer toutes séries réalisées, depuis chez soi,  durant la période du confinement. Nous ne sommes pas à la recherche de travaux qui documentent la crise - nous ne souhaitons pas mettre en danger la santé des photographes et ne saurions que vous encourager à bien rester à l’abri chez vous - mais nous avons à coeur de présenter les travaux qui naissent de cette contrainte inédite. 

C'est pourquoi Blind s'engage à rémunérer tout photographe dont le portfolio sera publié. Une modeste façon de continuer à soutenir les photographes en ces temps difficiles.

Trois conditions sont à remplir afin de pouvoir soumettre des photos à l’équipe de Blind :

- Il doit s’agir d’un portfolio réalisé dans le cadre du confinement

- Il ne doit pas avoir déjà été publié dans un autre média

- Le portfolio doit être composé de 6 à 8 images

Chaque photographe qui verra son portfolio publié percevra une rémunération (payable en droits d’auteur ou sur facture). Aussi, ses photos seront accompagnées d’un texte rédigé par la rédaction de Blind, afin de mettre en lumière le travail de l’artiste. 

Pour nous envoyer vos portfolios, merci d’utiliser la plateforme MeeroDrop et de mettre comme destinataire : team@blind-magazine.com

Article précédent Article suivant