Que l’on se dirige vers sa destination de vacances ou que l’on effectue un trajet routinier, il n’est pas rare d’apercevoir de beaux paysages que l’on aimerait prendre en photo. Comment faire dans un véhicule en mouvement pour figer ces décors sans avoir à sortir de sa voiture ? Comment gérer les reflets des vitres ? Nous vous donnons aujourd’hui quelques conseils pour vous aider à prendre des clichés pendant vos trajets si vous n’avez pas le temps de faire l’arrêt.

© Jeremy Bishop / Unsplash

La sécurité avant tout

Pour des raisons évidentes de sécurité, ce dossier est à destination des passagers du véhicule, qui peuvent pleinement profiter du paysage et s’autoriser quelques images à travers la vitre. Nous recommandons aussi vivement d’éviter de passer bras et têtes en dehors de la fenêtre, nous essaierons donc de vous guider au mieux pour photographier de l'intérieur sans avoir à prendre de risques inutiles.

© Remi Jacquaint / Unsplash

Limiter les reflets

À l'intérieur d'un véhicule fermé, les fenêtres feront partie de vos plus grandes contraintes, notamment à cause des reflets non désirés qu’elles peuvent générer. Si vous savez à l’avance que la route se prête particulièrement aux beaux paysages, pensez donc à faire un petit nettoyage en amont si vous le pouvez. Aussi, plus vous rapprocherez votre objectif de la vitre, plus vous pourrez éliminer les reflets néfastes. Si vous avez un pare-soleil, c’est le meilleur moment pour vous en servir. Il protège votre capteur de la lumière directe et vous permet de coller l'objectif au plus près de la vitre sans l’abîmer. 

Si vous souhaitez aller plus loin, sachez qu’il existe des pare-soleil flexibles en silicone spécialement conçus pour supprimer les reflets gênants d’une vitre, comme l’Ultimate Lens Hood par exemple. 

Utiliser une vitesse rapide

Qui dit véhicule, dit mouvement. Si la photographie de paysage permet habituellement de prendre son temps et d’opter pour des vitesses lentes, il faudra ici faire preuve de réactivité en jouant avec des vitesses d’exposition rapides pour compenser le mouvement du véhicule. Vous pouvez donc opter pour le mode priorité vitesse. Il vous suffit alors de choisir une vitesse - élevée de préférence afin de figer le mouvement - l’appareil s’occupe ensuite des autres réglages. Si vous êtes un peu plus expérimenté, le mode manuel est aussi un bon choix. 

© Sasha Stories / Unsplash

N'hésitez pas à faire varier progressivement la vitesse par paliers pour avoir un aperçu du rendu en passant par exemple de 1/100 à 1/500 à 1/1000 de seconde, etc. Retenez surtout que plus la vitesse d’exposition est rapide, mieux le mouvement sera figé. Ainsi, avec une vitesse de 1/1000 s, votre paysage a plus de chances d’être correctement figé qu’avec vitesse de 1/500 s.

A contrario, vous pouvez aussi jouer sur des vitesses plus lentes pour visuellement montrer le mouvement et réaliser ce que l’on appelle un effet de filé, comme on peut le voir sur l’image suivante :

© Danilo Batista / Unsplash

Favoriser les bonnes conditions météos, limiter les hautes sensibilités

Si les conditions lumineuses ne sont pas bonnes et si vous optez pour une vitesse d’exposition rapide (1/500, 1/1000s, etc), votre image risque d’être fortement sous-exposée, donc trop sombre. Si la lumière extérieure n’est pas bonne, vous pouvez monter en sensibilité ISO pour compenser. Attention toutefois à ne pas choisir une sensibilité trop élevée (pas au-delà de 3200 - 6400 ISO selon la gestion de votre appareil) pour ne pas détériorer la qualité de votre image.

Miser sur la mise au point manuelle

Si vous ne pouvez pas coller votre objectif à la vitre, il se peut que votre autofocus n’arrive pas clairement à définir le point. Si tel est le cas, misez sur une mise au point manuelle à l’infini pour être certain d’être net sur le paysage. 

© Iva Rajovic / Unsplash

Voici un contre-exemple. Ici, la mise au point a été effectuée sur les gouttes de pluie visibles sur la vitre. L’arrière-plan flou et sombre en fond les fait bien ressortir. 

Extraire une photo à partir d’une vidéo

Une autre technique peut vous aider à capturer plus facilement les paysages depuis votre véhicule, sans avoir à penser à tous les réglages techniques. Vous pouvez par exemple filmer quelques secondes et extraire une image de votre séquence si votre appareil le permet. Optez pour une qualité d'enregistrement maximale, au minimum en Full HD, voire en 4K/UHD et préférez une haute fréquence 50, 60 ips, voire plus). Si vous n’avez pas cette fonctionnalité sur votre appareil photo, vous pouvez toujours le faire via un logiciel de visionnage ou de montage sur votre ordinateur.

Conclusion

Pour photographier depuis un véhicule, il vous faut limiter au maximum les reflets parasites, en vous rapprochant de la vitre ou en utilisant des accessoires adaptés. Les vitesses rapides sont à privilégier pour obtenir des images nettes tout en limitant au maximum la montée en sensibilité ISO. Faire des essais est donc primordial pour trouver la bonne exposition et la vitesse adaptée pour réussir à capturer les paysages depuis son véhicule. 

 

Par Céline Nébor




 

Article précédent Article suivant