Loop


La série photographique est un bon moyen d’illustrer un sujet et permet à de nombreux photographes de repousser leurs limites en matière de réflexion, de créativité et de technique. Nous allons aborder les différents points essentiels pour réaliser une série photographique, du choix du sujet, au tri des images et à la sélection jusqu’à la post-production.  


© Ratapan Anantawat on Unsplash

Qu’est-ce qu’une série photo ? 

Une série est un ensemble d’images qui interagissent les unes avec les autres dans le but d’illustrer un sujet précis, de porter un message, d’apporter une vision, révéler une vérité, montrer un esthétisme, etc. Dans le cadre d’une série photographique, les images peuvent être indépendamment différentes, mais se complètent et donnent du sens au sujet de la série lorsqu’elles sont mises ensemble. 

Choisir un sujet et une intention

Pour faire une série photographique, il s’agit parfois juste d’une image qui fait écho à une autre vue pour débuter son projet. Que votre série photographique s’opère un peu par hasard ou que vous choisissiez de l’anticiper, c’est cet écho qui résonne d’une image à l’autre qui doit servir votre sujet et votre intention principale. Le sujet d’une série peut-être très large et très varié et il peut intégrer n’importe quelle pratique photographique selon le thème que ce soit en macrophotographie, en architecture, en reportage, pour la réalisation de portrait, en photographie culinaire, animalière, sportive, etc. Les pratiques peuvent même être combinées entre elles pour répondre à votre sujet. 

En soit, photographier plusieurs paysages et les mettre bout à bout peut suffire à constituer une série, mais plus votre intention sera précise, plus votre série aura un impact fort et se démarquera. Vous pouvez préciser ce sujet en vous demandant ce que vous souhaitez montrer en particulier, quel message voulez-vous transmettre, quel(s) aspect(s) de votre sujet souhaitez-vous mettre en avant, etc. Ainsi, vous pouvez transformer une simple série de paysages, en une série qui a pour sujet : “Etretat au fil des saisons” en faisant le choix d’un cadre identique que vous effectuez tous les mois à la même heure pour représenter les 12 mois de l’année, dans le but de montrer l’évolution de la météo, des couleurs du ciel et de la mer selon la saison et l’évolution de la floraison par exemple. 

C’est un exemple parmi tant d’autres et vous pouvez pousser la précision à l’extrême ou à l’inverse aborder votre sujet avec une vision plus large. 


© Cole Keister on Unsplash

Déterminer la forme de votre série

Une fois que vous avez déterminé votre thème, il s’agit de déterminer la forme que prendra votre série. Pour ce faire, vous pouvez choisir d’autres fils conducteurs communs pour renforcer votre série et pour lier les images les unes entre elles. Il peut s’agir du format, du support, de la technique photographique mise en place, du cadrage, de l’angle de champ, d’un choix de lumière spécifique, etc. La répétition d’une image à l’autre peut être subtile, mais ancre vos photos dans un ensemble et créé plus d’homogénéité. Il est aussi possible de ne pas choisir de mode opératoire répétitif, mais dans ce cas, il va falloir redoubler d’attention et être particulièrement concentré sur votre sujet final pour assurer de la cohérence à votre série. Finalement à vous d’anticiper la construction de votre série de A à Z, de vous imposer certaines contraintes ou non ou de laisser la place au hasard. 

Faire concorder vos images

Le tri et la sélection sont des étapes cruciales dans la réalisation d’une série et ne doivent pas être négligés. Même si vous êtes confiants, prenez le temps de faire un premier tri, mettez les images les unes à côté des autres afin d’avoir une vue d’ensemble et observez quelles images fonctionnent le mieux ensemble. On se surprend parfois à garder des images que l’on pensait inutiles, et à en rejeter d’autres, très belles, mais qui n’apportent pas grand chose. Si l’aspect esthétique d’une série est primordial, c’est le sujet qui prime. À moins que l’esthétique soit le sujet même de votre série.

Comme nous l’avons dit précédemment la concordance des images peut donc s’opérer de différentes manières : un détail qui fait écho à une autre image, des couleurs, une texture, un cadrage, un plan large, puis un plan serré, une lumière, etc. Vous trouverez facilement ce qui fonctionne ensemble ou non. Si vous doutez, demandez conseil à vos proches. Un regard neuf permet parfois d’y voir plus clair.


© Annie Spratt on Unsplash

La post-production

L’étape de la post-production est aussi très importante. À moins d’avoir une technique photographique irréprochable et d’avoir anticipé toutes vos prises de vue, il est fort probable que vous ayez quelques ajustements d’exposition, de contraste, de colorimétrie et autres réglages à effectuer afin que vos images soient homogènes. La post-production dépend aussi beaucoup de la part que prend l’esthétique dans votre série pour servir votre sujet, mais c’est une étape cruciale. 

Pour conclure

Réaliser une série photographique est un excellent exercice qui améliorera votre pratique, aiguisera votre oeil et vous permettra d’aborder vos images d’une façon différente. La première étape consiste à choisir un sujet à illustrer tout en gardant en tête que les images doivent communiquer les unes avec les autres. Il s’agit ensuite de préciser votre série pour accentuer son impact et le message que vous souhaitez transmettre, puis de choisir sa forme pour mieux appréhender vos prises de vues. Que vous réalisiez une série sur le court ou le long terme, n'omettez pas de réunir vos images pour les faire concorder au mieux lors de la sélection. Enfin, la post-production est une phase finale à ne pas manquer pour homogénéiser votre série jusqu’au bout.


© Jakari Ward on Unsplash

 

Par Céline Nebor

Article précédent Article suivant