Loop


Il y a de multiples façons de s’occuper pendant cette période singulière, comme trier les multiples fichiers qui trainent sur son ordinateur, sa carte mémoire ou son disque dur. Les photos font généralement partie de ceux qui prennent le plus de place, que l’on enregistre sans compter et que l’on délaisse parfois pendant des années. Alors c’est enfin le moment de mettre le nez dans ses images et de faire le tri. Voici quelques astuces pour vous aider à opérer de façon plus rapide et efficace.


Photo by Pineapple Supply Co. on Unsplash

Faire une copie de vos photos

Qu’il s’agisse de votre carte mémoire, de votre disque dur complet ou des fichiers internes à votre ordinateur, nous recommandons de faire une copie de vos photos. Cela peut sembler un peu contradictoire avec la méthode de tri, mais c’est une opération fortement recommandée en cas de mauvaise manipulation et de suppression inopinée de vos fichiers. De cette manière, vous sécurisez toutes vos photos et vous pouvez les retrouver quelque part quoiqu’il arrive. Il s’agira ensuite de procéder au tri détaillé dont nous allons parler. Une fois ce tri terminé, vous pourrez commencer à supprimer les copies inutiles et les remplacer par les sélections. 

Sélectionner les meilleures images

Le principal problème qui réside dans l’accumulation d’images, c’est l’absence de sélection. Nous sommes nombreux à conserver un tas de photos inutiles, souvent mal cadrées, parfois totalement ratées par simple précaution, alors que cela n’a pas grand intérêt. Commencez donc d’abord par supprimer toutes ces images dont vous n’aurez aucune utilité et qui ne sont pas exploitables. Si vous avez photographié en RAW + JPG, pensez à bien supprimer les deux fichiers correspondants, d’autant que le format RAW est gourmand en mémoire de stockage. 


Photo by sarandy westfall on Unsplash

Affiner la sélection

Une fois les images inexploitables effacées, vous pouvez commencer à affiner votre sélection et par défaut, votre tri. Il y a plusieurs façons de faire. Vous pouvez attribuer un système de notation à vos images favorites par exemple, copier vos images préférées dans un dossier à part, les classer par priorité de traitement. S’il ne s’agit pas de supprimer toutes vos images, il s’agit ici d’effectuer un vrai tri, alors prenez le temps de le faire sérieusement dossier par dossier pour ne garder que les images intéressantes. 

Choisir une méthode de classement

La méthode de classement fait également partie du tri, puisqu’elle vous aidera à retrouver plus facilement vos images par la suite. Libre à vous de choisir la manière dont vous voulez classer vos images, que ce soit par thème, par lieu, de façon chronologique ou autre. Nous conseillons toutefois d’employer la même méthode de tri pour l’ensemble de vos images, afin de conserver une logique homogène et pour vous y retrouver facilement quand vous remettrez le nez dans vos fichiers. N’hésitez pas à segmenter vos images par dossier et sous-dossiers pour plus de clarté. 


Photo by Maksym Kaharlytskyi on Unsplash

Renommer ses images

Vous pouvez faire le choix de conserver le nom brut de vos images, mais cela ne simplifiera pas toujours votre tri. Une fois que vos fichiers sont correctement classés, pensez donc à les renommer. Vous pouvez les renommer par lot si vous avez beaucoup de photos. Il existe d’ailleurs des logiciels qui simplifient cette étape. Il s’agit ensuite de trouver une structure qui vous convient. Sachez que la date de prise de vue est toujours présente sur vos fichiers (si elle a été correctement programmée sur votre boîtier) dans les données exif. Il n’est donc pas nécessaire de l’indiquer dans le nom. Si vous y tenez, indiquez-le plutôt à la fin, mais chacun pourra adopter la méthode qu’il préfère. Comme pour le classement, essayez cependant de toujours reprendre la même structure de nom pour vous y retrouver.    

Ajouter des données Exif

L’ajout de données exifs peut simplifier votre tri et vous aidera aussi à retrouver plus facilement vos images. Les données Exifs (Exchangeable image file format) sont des informations internes liées à chaque fichier photo. Elles comprennent de nombreuses données comme la date et l’heure, mais aussi les réglages d’exposition, la géolocalisation si votre boîtier possède un GPS, etc. Il est possible d’ajouter des données exif directement via votre boîtier, comme votre nom d’auteur par exemple, votre site internet pour protéger vos droits, mais aussi d’en ajouter a posteriori. N’hésitez donc pas à ajouter des mots-clés à vos photos, une petite description ou toute information complémentaire qui vous permettra plus tard de mieux retrouver votre image. 

Conclusion

Trier ses images demande un peu de concentration et de rigueur. Pensez toujours à faire une copie en cas de mauvaise manipulation, éliminez d’abord les fichiers inexploitables, puis affinez votre sélection selon le niveau de tri que vous souhaitez effectuer. Choisissez ensuite la méthode de classement qui vous convient le mieux, renommez vos images et ajoutez des données exif pour simplifier vos futures recherches. Cette façon de faire est un exemple parmi d’autres, prenez surtout le temps de trouver ce qui vous convient le mieux pour que votre tri soit efficace. Vous n’êtes d’ailleurs pas obligés de le faire en une seule fois pour ne pas saturer. Une opération certes fastidieuse, qui offre toutefois beaucoup de satisfaction une fois terminée. 


Photo by roland deason on Unsplash

 

Par Céline Nebor

Article précédent Article suivant