Loop


À l'occasion de l'exposition Ernast Haas, La couleur visionnaire présentée à la galerie Les Douches jusqu'au 9 novembre, Blind décrypte une image de ce coloriste hors pair. 

À la manière d’un peintre impressionniste, Ernst Haas photographie les reflets turquoise de la mer grecque et la silhouette trouble d’un nageur. Nul doute là-dessus : on reconnaît ces formes au premier coup d’œil, mais au second, ce sont mille petites touches de lumière et de mouvement qui se révèlent à nous. L’image a cela de pictural que les contours de ses formes ne sont pas linéaires : prenez les jambes du plongeur par exemple, leur blancheur se délite dans les gris et les bleus de l’eau. Comme une lentille qui difracte la lumière, l’eau crée des jeux d’opacité et de transparence, des images fragiles qu’elle recompose à chaque vague. 


The Swimmer, Greece, 1972 © Ernst Haas Estate 
Courtesy Les Douches la Galerie, Paris 

Ernst Haas est le premier des grands coloristes, même si William Eggleston lui a volé la vedette. Dès les années 1950, Haas expérimente la pellicule Kodachrome, à un moment où le noir et blanc fait loi. La couleur est alors réservée à la publicité, à l’illustration ou au magazine – pas à l’art. Le photographe, membre de la prestigieuse agence Magnum, prouve le contraire : virtuose de la couleur, il contribue à sa reconnaissance institutionnelle avec des reportages pour Life et une exposition au MoMA de New York dès 1962.

Dans cette photographie du plongeur en Grèce, la couleur est le véritable sujet. La palette marine se décline dans son infinie variabilité – azur, céladon, émeraude, vert d’eau ou indigo, les mots ne suffisent pas à l’épuiser, tandis que l’image, en un instantané, en révèle toutes les nuances. Le tirage chromogène les pousse à leur intensité maximale sans les dénaturer, de sorte que le regardeur attentif, bercé par l’onde claire-obscure, finirait presque par entendre le clapotis et sentir les embruns. 

Par Camille Balenieri

Ernest Haas, La couleur visionnaire

6 septembre - 9 novembre 2019

Les Douches la Galerie, 5 rue Legouvé 75010 Paris

Article précédent Article suivant
À lire