Loop


L’exposition Wildlife Photographer of the Year 2019 au musée d’Histoire Naturelle de Londres rassemble un consortium de photos d’animaux sauvages, saisis sur le vif dans leur habitat naturel. Ces clichés en état de grâce donnent à voir un monde à part, mystérieux, révélé par des photographes dont on sent toute la complicité et le respect pour le règne animal. 


© Riccardo Marchegiani

C’est une plongée au cœur même du monde animal, au plus près de ses comportements. Cette 55e édition du concours Wildlife photographer of the year met en scène une vie animale toujours plus intense ; de cliché en cliché, la magie opère, révélant des instants volés, variés, souvent poétiques, toujours inédits, parfois tragiques. Ceux-ci montrent tour à tour la férocité, le danger, l’attente, l’émotion, la tendresse ou la paix rythmant la vie animale. On ressort de l’exposition pénétré par la beauté de la nature et des espèces qui la peuplent ; et conscient davantage encore de la nécessité de les préserver. Il se dégage de l’ensemble une impression de privilège : celui d’avoir pu, le temps d’un moment, surprendre toute cette vie parallèle. 


© Jérémie Villet

Into the white  

La variété des paysages comme des conditions météorologiques ajoutent à la particularité de chaque photo. Comme si la nature, présente partout, était un personnage à part entière des clichés, un adjuvant du sujet capturé. Dans la série Into the White du photographe Jérémie Villet, la neige a un rôle central ; enveloppant les animaux de son blanc intact, elle participe à souligner leur caractère inatteignable, tout en complétant la construction de l’image. Au Canada, Jason Bantle a immortalisé un raton laveur la tête sortant du pare-brise d’une voiture abandonnée ; là encore, la nature (ici matérialisée par la forêt alentour) contribue au côté décalé de la photo. Ou quand l’animal et son environnement naturel se répondent. 


© Shangzhen Fan

 


© Max Waugh

 


© Stefan Christmann

 

 


© Cruz Erdmann

 

 


© Manuel Plaickner

Par Anastasia Chelini
 

Wildlife Photographer of the Year 2019 

Jusqu’au 31 mai 2020

The Natural History Museum, Cromwell Road, Londres 

Article précédent Article suivant