Blind Magazine : photography at first sight
Photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Armando Salas Portugal : architectures colorées

Armando Salas Portugal : architectures colorées

À Hong Kong, un nouvel espace entièrement dédié à la photographie a ouvert ses portes en février dernier : le f22. Son exposition inaugurale, Emotional Architecture, met à l’honneur le photographe mexicain Armando Salas Portugal, qui pendant plus de quarante ans, photographia les architectures oniriques et colorées de son ami Luis Barragán. Où l’on comprend comment la photographie peut ériger des édifices au rang d’icônes, et vice-versa.

Roof Terrace 2, Barragán House, Mexico City. c. 1965-1975 © Armando Salas Portugal / f22 foto space

Des murs monochromes où les roses et les oranges se coupent la route. Des plans d’eau, des îlots d’arbres, de la terre comme éléments essentiels de la composition architecturale. Une harmonie de couleurs, de lumières et de textures, traversée par des canards blancs qui percent la photo entre l’eau et la terre. C’est l’iconique bâtiment de Cuadra de San Cristobal édifié par Luis Barragán, à travers le regard empreint de sérénité méditative d’Armando Salas Portugal. 

Armando Salas Portugal est né à Monterrey en 1916. Ce sont d’abord les paysages de son pays natal, le Mexique, qui obtiennent sa prédilection en tant que photographe. Ses clichés de voyages dans les vallées volcaniques, plaines désertiques, jungles aux vestiges précolombiens, sont exposés et publiés dès les années 1940. 

C’est au cours d’une de ses expositions à Mexico DF qu’il rencontre le plus célèbre architecte mexicain de son époque : Luis Barragán. C’est le début d’une longue amitié et collaboration artistique, puisqu’Armando deviendra le photographe officiel des oeuvres de Luis. 


Swimming Pool, Gilardi House, Mexico City. c. 1976 © Armando Salas Portugal / f22 foto space

L’architecture émotionnelle en question

L’architecte de son côté, après avoir exploré l’Europe, l’Afrique du Nord, et s’être intéressé aux préceptes de Le Corbusier, développe de retour dans son pays une oeuvre hybride aux couleurs intenses, entre citation des architectures traditionnelles mexicaines, influences Arabo-andalouses et hommage à la nature.

À contre-courant de l’architecture fonctionnelle qui commence à prédominer dans le monde moderne, il prône une “architecture émotionnelle”, qui est aussi le titre de l’exposition. D’après lui, « Il est extrêmement important pour l’être humain que l’architecture transporte par sa beauté ; s’il existe de nombreuses solutions techniques pour résoudre un problème, celle qui offre à l’usager un message de beauté et d’émotion, c’est bien l’architecture. »


Details of Walls in Lovers’ Fountain, The Clubs, Mexico City. c. 1968-1975 © Armando Salas Portugal / f22 foto space

Icônes de la photographie et de l’architecture

Les dix-neuf clichés de l’exposition, rarement montrés au public, révèlent comme l’observait un contemporain de l’architecte, à quel point il est “impossible de comprendre Barragán sans les images idéalisées de son photographe”. 

Ce dernier, en endossant le rôle de photographe officiel tout en gardant son prisme poétique, a joué un rôle essentiel dans la diffusion de son oeuvre, et la manière dont elle fascine encore aujourd’hui la création contemporaine. 

Notamment la mode. Ainsi, lorsque la maison Louis Vuitton photographie l’une de ses collections 2016 entre les murs de la Cuadra de San Cristobal, on ne sait pas si elle rend plus hommage à l’architecture de Barragán qu’au regard de Salas Portugal.


Satellite City Towers 1, Mexico City. c. 1960 © Armando Salas Portugal / f22 foto space

Eduardo Prieto Lopez House, Mexico City. c. 1968 © Armando Salas Portugal / f22 foto space

Barragán Studio 1, Mexico City. c. 1960 © Armando Salas Portugal / f22 foto space

Horse Pool in San Cristobal, The Clubs, Mexico City. c. 1968-1975 © Armando Salas Portugal / f22 foto space
Chapel of the Capuchinas Sacramentarias, Mexico City. c. 1950-1960 © Armando Salas Portugal / f22 foto space

Par Charlotte Jean

Armando Salas Portugal x Luis Barragán: emotional architecture

Du 2 février au 24 mars

f22 foto space, shop w16 & w18, The Peninsula Arcade, Salisbury road, kowloon, Hong Kong

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.