Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le grand bain

La photographe écossaise Soo Burnell, connue pour sa série à succès Poolside, revient à Molitor avec l’exposition Into the Blue. Elle propose une déambulation à travers cinq des plus belles piscines de Paris.

Soo Burnell grandit à Édimbourg, en Écosse. Ayant toujours trouvé l’inspiration dans les bâtiments et l’architecture emblématique de sa ville natale, elle réalise un premier projet photographique aux Glenogle Baths, une piscine dans laquelle elle nageait lorsqu'elle était enfant. Elle y redécouvre la beauté et la sérénité des lieux, et décide de réaliser une série photographique dans laquelle elle met en lumière le contraste entre les imposants bâtiments et leur calme apparent.

Meet me at the pool © Soo Burnell

Bathing in the Light © Soo Burnell

De ce travail, est née la série Poolside, publiée pour la première fois en 2018. L’artiste photographie ensuite en Angleterre, mais aussi en France. Avec cette exposition au Molitor, Soo Burnell nous amène à visiter les reflets géométriques de la Piscine de Bagneux, les carreaux de la Butte-aux-Cailles, la renaissance de la Piscine des Amiraux, les blocs de couleurs de Molitor ou admirer la lumière naturelle de la Piscine George Hermant. Ce voyage architectural au cœur des piscines parisiennes met en lumière cette « joie universelle, ce sentiment de plénitude que l’on ressent en entrant dans l’eau ».

Dancing Sun © Soo Burnell

The last Swim © Soo Burnell

« Je voulais réaliser une collection de piscines parisiennes de manière similaire à la série que j'ai tournée dans ma ville natale d'Édimbourg en Écosse. Il existe des similitudes dans l’architecture de beaucoup de ces piscines, mais j’ai également remarqué une similitude dans le sentiment de communauté qu’apportent ces piscines. » Soo Burnell

In the Deep 30x30 © Soo Burnell

Into the Blue © Soo Burnell

Après ce tour d’horizon des piscines écossaises, anglaises et françaises, la photographe entame deux nouvelles séries. Avec l'esthétique dont elle a fait preuve, Soo Burnell nous amène, avec Cinema, au Scotsman Picture House à Édimbourg et au Regent Street Cinema à Londres, tous deux choisis pour leur architecture et leurs références historiques. Puis, avec I am home, l’artiste redécouvre l'architecture spectaculaire d'Édimbourg, là où elle a grandi.

All of us are Strangers © Soo Burnell

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter de Blind.