Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le mensonge de la dépendance

Pour le livre « The Drake », Tamara Reynolds s'est emparé du nom d'un vieil hôtel de Nashville, dans le Tennessee (Etats-Unis), et a passé quatre ans avec des personnes addictes du quartier.

« Je suis sobre depuis 2002, et j'ai reconnu le désespoir, le mensonge que l'on se raconte à soi-même et qui nous maintient dans le cycle de la dépendance », explique Tamara Reynolds en parlant de ce qui l'a poussée à passer du temps au Drake, un hôtel qui symbolise l'ancienne gloire de sa ville natale, Nashville. Alors qu'elle souhaitait initialement photographier l'embourgeoisement de la ville, elle a découvert des personnes « vivant juste au-dessus du minimum vital ».

La photographe a ainsi créé un ensemble d'images capables de montrer l'humanité des personnes vivant avec une dépendance, tout en laissant le spectateur s'asseoir sur les ambiguïtés et les sentiments complexes suscités par certaines des images. Elle a également partagé les photographies avec les personnes photographiées. « La spécificité du sujet m'a permis de plonger profondément dans un monde très éloigné de ma propre vie, mais dangereusement proche si je n'avais pas trouvé la guérison. »

Le livre « The Drake » de Tamara Reynolds est publié par Dewi Lewis Publishing et disponible au prix de 30£.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.