Blind Magazine : photography at first sight

Revisiter la scène nocturne sauvage de la fin des années 90 au Royaume-Uni

Ewen Spencer revient sur le début de sa carrière, lorsqu’il documentait la culture des boîtes de nuit britanniques pour le magazine Sleazenation.
Ewen Spencer
« Pendant que vous dormiez » © Ewen Spencer

En 1982, Prince donne l’alerte ; prévoyant le jour du jugement dernier, il décide de faire la fête comme si nous étions en 1999. Pendant les deux décennies suivantes, le monde entier attend le tournant du millénaire avec impatience, prêt à vivre ses rêves les plus fous sur la piste de danse. 

À la fin des années 90, le Royaume-Uni est en ébullition alors qu’une multitude de sous-cultures, dont les Teds, les Skinheads, la Northern Soul, l’Acid House ou la Jungle et le Garage, font irruption sur la scène. Un nouveau sentiment d’optimisme est dans l’air avec la défaite des conservateurs en 1997 et l’avènement d’un gouvernement travailliste sous la direction du Premier ministre Tony Blair. La culture des jeunes, toujours en quête d’indépendance, se réinvente, avec une explosion de nouveaux styles subversifs dans l’univers de la musique, de la mode et de l’art. 

Le destin a voulu que le photographe britannique Ewen Spencer soit de la partie. Tout juste diplômé d’une école d’art, il lance sa carrière en photographiant la culture des boîtes de nuit pour le magazine Sleazenation. « Ici, au Royaume-Uni, nous savons faire la fête, nous travaillons dur et nous nous amusons tout autant, c’est la grâce sous la pression, le style de la rue dans la haute couture », déclare Spencer dans son nouveau livre, While You Were Sleeping 1998-2000 (Damiani), qui revisite cette époque légendaire de la vie nocturne britannique. 

Ewen Spencer
« Pendant que vous dormiez » © Ewen Spencer

Le futur son de Londres

Ayant grandi dans le Royaume-Uni des années 1990, Ewen Spencer est à la fois observateur et participant de la scène des boîtes de nuit du pays. Alors qu’il est inscrit dans une école d’art, on peut le retrouver en train de documenter la scène Northern Soul des West Midlands. Ses études sur les photographes sociaux britanniques tels que Chris Killip, Paul Graham et Mark Power influence son approche, tout comme Wolfgang Tillmans, qui commence à immortaliser la vie nocturne britannique. 

Attiré par l’attitude punk du magazine Sleazenation, Spencer évite les méga stars de la pop, comme les Spice Girls, en faveur d’une vision plus pointue de la culture des jeunes. Prenant des photos pour les rubriques « listings » du magazine, Spencer est chargé de « combler les lacunes », en dénichant des moments emblématiques d’hédonisme et d’abandon qui définissent l’époque. Ses photographies offrent un point de vue subjectif, celui d’un initié regardant vers l’extérieur plutôt que celui d’un étranger regardant vers l’intérieur, et transmettent de manière exquise l’ambiance d’une fête plutôt que son apparence.

Ewen Spencer
« Pendant que vous dormiez » © Ewen Spencer
Ewen Spencer
« Pendant que vous dormiez » © Ewen Spencer

Se tenant à l’écart de la scène des mégaclubs qui domine la vie nocturne à l’époque, Spencer recherche les soirées clandestines qui attirent les fêtards les plus empressés. Il en résulte un réalisme et une authenticité qui capture l’extraordinaire esprit d’inclusion et d’acceptation qui définissait cette époque. 

Le titre du livre, While You Were Sleeping, provient d’une conversation entre le père et le fils. L’année même où Spencer commence à travailler comme photographe professionnel, il est devenu père. Quelques décennies plus tard, le fils de Spencer a le même âge que lui lorsqu’il prenait ces photos. 

« Je regardais toutes les vieilles images au début de l’année dernière avec mon fils, qui travaille avec moi », explique Spencer à Vice. « Il m’a dit : « Mais de quoi s’agit-il ? Que se passait-il ?” Et moi je lui ai dit : « Voilà ce qui se passait. Ce que les gens ont fait. » Il m’a demandé où il était [pendant que je faisais ces photos] et j’ai répondu : « Tu dormais ». »

Place à la musique

Avec While You Were Sleeping, Ewen Spencer se penche sur la vie nocturne britannique au cours de la dernière décennie de la culture analogique. Avant que les réseaux sociaux et la technologie numérique ne créent un flot ininterrompu de contenus, les sous-cultures restaient en général discrètes et n’étaient l’apanage que de quelques privilégiés. Des magazines comme Sleazenation ont jeté des ponts entre les communautés, jouant un rôle essentiel dans la transmission des goûts en matière de mode, de musique et de culture des jeunes britanniques underground à travers l’Europe.

Ewen Spencer
« Pendant que vous dormiez » © Ewen Spencer

Spencer, qui fréquente les clubs depuis l’âge de 15 ans, est l’initié idéal pour documenter la scène, comprenant la manière dont les boîtes de nuit contribuent à développer un sentiment de communauté et un espace d’innovation parmi une nouvelle génération de jeunes. « Le style a toujours été important, c’est certain. Mais pour ces photos, je me suis orienté vers différents moments des sous-cultures pour souligner ce point », a-t-il déclaré à The Face.

« J’allais photographier la scène rock de Camden, et les gars et les filles étaient authentiquement rockabilly. Ou bien je me rendais au Club Metro sur Oxford Street, qui était un lieu de rencontre de nu métal avec des gars portant d’énormes jeans noirs et des piercings. Je voulais capturer ces éléments des sous-cultures britanniques, ainsi que quelque chose qui était probablement un peu plus branché ou grand public. J’allais dans des clubs de Clapham et j’immortalisais des gens de la classe ouvrière qui se lâchaient le week-end, parce que tout cela avait un sens pour moi. Je venais de là. »

While You Were Sleeping 1998-2000 de Ewen Spencer, Damiani, 50$.

Ewen Spencer
« Pendant que vous dormiez » © Ewen Spencer

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.