Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L'écho de la cloche

Jason Guan dévoile les dessous de fabrication de son flux de photographies magiques.

« Il y a trois ans, j'ai perdu mon père en Chine alors que j'avais 17 ans. Puis je suis revenu à Vancouver peu après l'enterrement. Utiliser mon appareil photo tous les jours me semblait être la seule façon d'échapper à cette tragédie. Je zonais beaucoup à cette époque, et je le fais encore, perdu dans mes pensées. »

Des silhouettes humaines brûlées derrière un banc, un matelas volant, un globe sur une balançoire. Les photographies de Jason Guan ont un aspect ludique mais intense, à la lisière entre la magie et l'absurde. Son travail est en grande partie basé sur l'instinct, et sa photographie est comme une réponse au vide laissé par le deuil. Dans ses images, il entend résonner le son de la cloche du temple bouddhiste des funérailles de son père.

Vous pouvez suivre le travail de Jason Guan sur son compte
Instagram

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.