En photographie, difficile de faire l'impasse sur le portrait. De la photographie familiale à la photographie d'art ou de mode il n'y a qu'un pas et quelques techniques et astuces simples suffisent souvent à améliorer ses images pour un meilleur rendu. La lumière naturelle, accessible à tous, sera notre outil de travail pour cet article. Éclairage, composition, choix du décor, rapport au sujet, etc. Nous aborderons tous ces points pour réaliser de beaux portraits en lumière naturelle.


© Céline Nebor

Choisir sa lumière : lumière dure ou lumière douce ?

Si nous optons ici pour une lumière naturelle, il est essentiel de choisir le moment opportun pour réaliser ses portraits. Une lumière en plein soleil par exemple, qui atteint directement le modèle de face, sans système de filtre est très dure et ne met pas toujours en avant les traits de votre sujet. Les ombres portées seront longues et marquées. Vous pouvez toutefois volontairement jouer avec ce type de lumière pour accentuer un aspect ou via l'ombre d'un élément du décor qui peut également être un parti pris assumé par exemple. Quitte à jouer avec la lumière dure, optez pour les levés et couchés de soleil, où la lumière est rasante et autorise des rendus à la fois contrastés et chauds.


f/5,6 / 1500 s / 320 ISO / 37 mm © Céline Nebor

La lumière douce vous simplifiera la tâche. Elle permet une bonne exposition et un contraste homogène et s'adapte à tous les types de prise de vue. Préférez ainsi les temps nuageux, les ciels gris ou les fins de journées pas trop ensoleillées pour un meilleur rendu. Avec ce type de lumière, vous pouvez ainsi positionner votre sujet n'importe où dans l'environnement qui vous entoure. Si la lumière manque ou qu'elle n'atteint pas directement votre modèle, optez pour un réflecteur qui permet de rehausser facilement certaines zones, d'éliminer des ombres disgracieuses et vous évitera de retravailler l'exposition de l'image en postproduction.

Choisir une ambiance

Un portrait, ça peut être très simple : un fond flou sans intérêt sur lequel se distingue très nettement le sujet. Toutefois, le choix d'un décor, d'une ambiance peut favoriser votre créativité et améliorer la réalisation de vos portraits. N'hésitez pas à faire du repérage et à choisir des lieux inspirants. Pour plus de profondeur, nous recommandons de ne pas se contenter d'un fond lisse et plat, tel un mur (à moins que celui-ci apporte réellement quelque chose). Préférez un arrière-plan avec du relief, jouer avec les éléments extérieurs, les couleurs, les lumières pour mettre en avant votre modèle.


f/2,8 / 1/80 s / 50 ISO 70 mm © Céline Nebor

Favoriser les grandes ouvertures

En matière de technique, les portraits sont plus intéressants lorsqu'ils sont réalisés avec des objectifs à grandes ouvertures (f/1,4 ; f/1,8 ; f/2,8) qui permettent de minimiser la profondeur de champ. Plus le chiffre de l'ouverture est petit, plus l'ouverture de diaphragme est grande et plus la profondeur de champ est faible. De cette manière, la faible zone de netteté permet de bien détacher le sujet de l'arrière-plan. C'est une astuce technique couramment utilisée en photographie, notamment pour la réalisation de portraits. Les objectifs à ouverture fixe seront ainsi vos meilleurs alliés, même s'ils sont plus onéreux que la moyenne.


f/2,5 / 1/160 s / 250 ISO / 85 mm © Céline Nebor

Favoriser les grandes focales

Pour limiter les déformations et pour accentuer encore un peu plus cet effet de faible profondeur de champ, favoriser les grandes focales. Le 50 mm est un grand basique du portrait et correspond à peu près à ce que voit l'oeil humain. Le 85 mm ou le 135 mm sont également des objectifs appréciés pour cet usage. Plus la focale est importante, plus la profondeur de champ sera faible. Ainsi couplé avec une grande ouverture, vous pourrez obtenir de très beaux flous d'arrière-plan. Ces grandes focales impliquent cependant un rapport à son sujet plus éloigné et nécessitent du recul. L'utilisation des objectifs grand-angle n'est pas exclue. La déformation liée à ce type de focale peut également procurer un effet particulier surtout lorsque l’on se rapproche du sujet.


f/3,5 / 1/160 s / 100 ISO / 75 mm © Céline Nebor

Miser sur le regard

Pour la mise au point, concentrez votre attention sur le regard du sujet. C'est lui que l'on va regarder en premier et c'est lui qui guide la lecture de l'image. De plus en plus d'appareils photo intègrent un mode de mise au point capable de détecter les yeux, le visage et même les sourires. Profitez-en, surtout si votre sujet est en mouvement. D'autres fonctionnalités permettent de réaliser des mises au point très précises, même lorsqu'elles sont manuelles, tel que le Focus Peaking qui surligne d'une couleur la zone nette de l'image ou encore des effets de zooms sur une zone afin de vérifier que la mise au point ait été correctement effectuée.


f/3,2 / 1/100 s / 200 ISO / 75 mm © Céline Nebor

Décentrer le sujet

En termes de cadrage, le portrait offre de nombreuses possibilités. Si le format traditionnel se veut à la verticale, la version horizontale peut s'avérer très intéressante en fonction de ce que vous voulez montrer et du décor environnant. Pensez toutefois à décentrer le sujet et à ne pas le positionner systématiquement au centre de l'image. Cela permet d'obtenir un rendu plus dynamique, d'accentuer l'effet de profondeur de champ et de varier les plaisirs tout simplement.

Le rapport au sujet

Réaliser un portrait avec un modèle, c'est avant tout une question d'échange. Il est important de mettre son sujet à l'aise, de le détendre, de prendre conscience de sa zone de confort et d'appliquer la bonne distance en fonction du modèle. Certains seront très à l'aise avec la proximité, d'autres non. Écouter son modèle et le laisser s'exprimer est capital. Si votre sujet n'est pas professionnel, lui montrer les premières images le rassurera et lui donnera un aperçu du rendu. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à le guider, pour ne pas le laisser de côté.


f/5,6 / 1/100 s / 160 ISO / 85 mm © Céline Nebor

La photographie de portrait en lumière naturelle, c'est avant tout un échange. En domptant la lumière et avec quelques connaissances techniques, telle que la maîtrise de l'ouverture du diaphragme, vous pouvez ainsi facilement réaliser de belles images. À vous de jouer !

Article précédent Article suivant