Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Photographie de Fleurs : comment se lancer

La photographie de fleurs est un sujet de prédilection pour les photographes amoureux de nature. Accessible tant aux novices qui apprennent à se servir de leur appareil qu’aux pros qui veulent parfaire leur technique, la fleur est un sujet photogénique offrant un terrain de jeu incroyable. Vous souhaitez réussir vos sorties photo de fleurs ? Suivez le guide.

Avec la floraison renouvelée de la nature, la photographie de fleurs est le médium idéal pour capturer la beauté de la flore qui nous entoure. Présente partout, il suffit de sortir de chez soi pour pouvoir photographier des fleurs sous toutes leurs coutures.

Toutefois, si prendre une photo de fleurs est facile, réussir sa photo et obtenir un beau résultat n’est pas si simple. Réussir votre cliché demande le respect de nombreuses conditions, notamment si vous souhaitez faire de la photo macro de fleurs : choix de l’objectif, composition, réglages, angles de vue, heure de la photo, etc*.

La photographie macro de fleurs : être au plus près

photographie-macro-fleurs
La photographie macro des fleurs permet d’apercevoir tous les détails d’une fleur Crédit : Dominik Scythe / Unsplash Prise avec un NIKON D7000 : 150.0mm ƒ/6.3, 1/320s et ISO 200

Dans la photographie de fleurs, on distingue entre la photo classique et la photo macro. La macrophotographie, ou macro, correspond à une image qui offre un rapport de grossissement de 1:1 au minimum, rendant ainsi une image à taille réelle.

La photographie macro de fleurs permet ainsi au photographe de se rapprocher au plus près de son sujet, de l’agrandir et d’en capturer tous les détails, même ceux invisibles à l’œil nu. Elle permet de mettre en valeur avec une netteté parfaite le monde miniature de la fleur (graine, étamine, pistil, micro-insectes, etc.).

La photo macro de fleurs, plus technique, requiert, par son besoin d’être au plus près, un matériel spécifique, que nous aborderons plus bas.

Photographie de fleurs : avant de se lancer

Pour vous assurer d’obtenir la meilleure photo de fleurs, il est important de déterminer un certain nombre de conditions de photographie :

  • Quand prendre une photo de fleur ?
  • Où photographier des fleurs ?
  • Quelles sont les meilleures conditions de photographie d’une fleur ?
Photographier des fleurs permet de laisser parler toute sa créativité Crédit : Lee 琴 / Unsplash Prise avec un SONY ILCE-7M2 : 28.0mm ƒ/4.5, 1/1600s et ISO 100
  • Quand prendre une photo de fleur ?

La meilleure période pour la photographie d’une fleur est au printemps, lorsque les fleurs éclosent et les arbres bourgeonnent. Ces conditions optimales permettent d’admirer et de capturer l’explosion de couleurs qui apparaissent dans la nature. Cependant, il est possible de prendre en photo les fleurs tout au long des 4 saisons, chaque saison offrant des espèces et des couleurs différentes.

Le jour-J, le meilleur moment pour sortir photographier est tôt le matin, après le lever du soleil ou en fin de journée, avant le coucher de soleil. Appelée l’heure dorée, cette période permet de profiter d’une lumière douce et chaude, qui met en valeur la couleur des fleurs. La photographie tôt le matin permet aussi de profiter de la rosée sur les pétales, détail très beau.

  • Où prendre en photo des fleurs ?

Présentes partout autour de nous, les fleurs sont les sujets les plus faciles à photographier. Quel que soit votre lieu de domicile ou de voyage, vous pouvez donc trouver des fleurs à capturer : jardin, parc, forêt, montagne, plage, etc. Il est également possible de faire de la photographie de fleurs chez vous, disposées de manière créative (bouquet, arrosoir, etc.).

Si les fleurs vivantes (fleurs de jardins ou fleurs sauvages et exotiques) font le sujet idéal pour une sortie photo par leurs couleurs éclatantes, il ne faut pas non plus négliger les fleurs mortes. Pétales fanés, veines, graines, la nature morte offre aussi de très belles opportunités d’images.

Les photos de fleurs avec du flou complimentent la fleur choisie Crédit : Aaron Burden / Unsplash Prise avec un Panasonic DMC-GX7 : 60.0mm ƒ/2.8, 1-1600s et ISO 125
  • Quelles sont les meilleures conditions de photographie d’une fleur ?

Les conditions idéales pour faire de la photo de fleurs sont un ciel couvert sans vent. La présence de nuages (plus le ciel est couvert, mieux c’est) permet de diffuser la lumière, de l’adoucir et d’obtenir une image bien exposée, plus naturelle et uniforme. Cette lumière douce met aussi mieux en valeur la couleur et le détail des espèces. 

En effet, en cas de journée claire ensoleillée, notamment à midi, la lumière forte et directe du soleil peut exagérer le contraste de vos photos, marquer les ombres et masquer les détails (formes, textures, imperfections, etc.). Il faut non seulement faire attention à la force de la lumière, mais aussi à sa position (de face, contre-jour, etc.) pour bien gérer l’exposition de vos photographies de fleurs.

Assurez-vous également de l’absence du vent lors de vos sorties photo de fleurs. Un vent présent va vous empêcher de faire une bonne mise au point et d’avoir une image parfaitement nette, votre sujet bougeant constamment. Si vous souhaitez réaliser une photographie de fleur en présence de vent, équipez-vous d’un pare-vent (qui peut être un réflecteur ou un simple bout de carton).

Enfin, la présence de pluie peut être très bénéfique pour vos photos de fleurs, des fleurs mouillées, ornées de gouttes d’eau, offrant de belles opportunités créatives de photos. Vous pouvez ainsi prendre vos photos durant la pluie ou juste après, avant que les gouttes ne sèchent. Si vous souhaitez recréer un effet de pluie ou de rosée, vous pouvez emporter un vaporisateur et brumiser vos fleurs.

Si une lumière douce est idéale, selon vos projets de photographie de fleurs, une lumière directe peut donner des effets créatifs intéressants. C’est par exemple le cas du rétroéclairage des fleurs (soleil placé à l’arrière de la fleur), qui permet de créer des halos de lumière en contre-jour, et de jouer avec la transparence des pétales. De même, un léger vent présent peut créer une esthétique intéressante.

Quel matériel utiliser pour la photo de fleurs ?

Il existe de nombreux accessoires pour faciliter la prise d’une photo de fleur Crédit : David Brooke Martin / Unsplash Prise avec un NIKON D7200 : 21.0mm ƒ/22.0, 2/5s et ISO 100

La photographie de fleurs, très accessible, ne requiert pas de matériel particulier. Toutefois, si vous souhaitez prendre des photos plus travaillées, notamment pour de la photo macro, vous devrez vous équiper d’un matériel de qualité, que ce soit au niveau des appareils, des objectifs ou des accessoires.

  • Quel appareil photo choisir ? 

Pour la photographie d’une fleur, vous pouvez utiliser tout type d’appareil photo : smartphone, compact, reflex, hybride, argentique, etc. Avec les bons réglages, vous êtes sûrs d’obtenir une jolie photo. Il n’est donc pas nécessaire de posséder un appareil photo professionnel. 

Cependant, il est recommandé d’utiliser un appareil qui permet de changer d’objectif et qui dispose d’un mode « Manuel », afin de pouvoir paramétrer au mieux votre appareil et obtenir de plus beaux tirages. Ce sera notamment le cas pour la photographie macro de fleurs, où un appareil réflex ou hybride sera idéal.

  • Quel objectif choisir pour photographier les fleurs ?
Il est nécessaire de se préparer avant de sortir faire de la photographie de fleurs Crédit : Alice Castro / Unsplash Prise avec un NIKON D1200 : 50 mm ƒ/2.5 et ISO 100

Pour réussir vos photos de fleurs, il est conseillé de s’équiper avec un objectif à longue focale. Cela permet d’obtenir un angle de champ réduit et de créer un arrière-plan flou qui rapproche et met en valeur le sujet. Cela vous permet de même d’effectuer une mise au point optimale, même très proche de la fleur.

Cependant, tous les types d’objectifs existants permettent d’avoir de très belles photos de fleurs, qu’il s’agisse d’un objectif standard (18-135 mm par exemple), grand-angle (inférieur à 50 mm), ou d’un téléobjectif (entre 90 mm et 600 mm). Le grand-angle permet par exemple de capturer les fleurs dans leur environnement et de créer un effet de distorsion intéressant. 

Dans le cas de la macrophotographie de fleur, comme vous devez vous rapprocher au plus près de votre sujet pour capturer tous les détails, vous devrez vous tourner vers un objectif macro. Disposant d’une distance focale entre 50 mm et 180 mm en général, il permet de faire la mise au point la plus précise sur la fleur choisie et d’obtenir une netteté parfaite, même de très près.

Quel que soit votre choix d’objectif, l’important est de trouver celui qui correspond à vos projets créatifs et à bien mesurer la distance entre vous et votre sujet, afin de pouvoir faire votre mise au point. Expérimentez les objectifs (en réglant à chaque fois vos paramètres) et trouvez celui qui fonctionne le mieux pour vous.

  • Les accessoires

Afin de faciliter votre photographie de fleurs, vous pouvez vous équiper de certains accessoires, dont l’importance va dépendre de votre approche, des conditions météo, et de vos idées :

  • Le trépied : s’il n’est pas indispensable pour vos photos de fleurs, il reste pratique pour contrôler votre cadre et rester net, grâce à une stabilité totale. Pour la photographie macro, le trépied devient indispensable pour conserver une mise au point optimale et une netteté parfaite, insensibles aux mouvements,
  • En cas de lumière trop forte, vous pouvez vous équiper d’un pare-soleil pour protéger votre sujet de la lumière et obtenir un éclairage uniforme. Vous pouvez aussi opter pour un diffuseur de lumière, qui va l’adoucir, ou d’un réflecteur qui vous aide à renvoyer la lumière vers votre sujet (pour accentuer le contraste, souligner la couleur, etc.)
  • Le flash : permet d’éclairer idéalement le sujet lorsque vous faites des gros plans et utilisez une petite ouverture. De plus, lorsque la lumière est insuffisante, le flash vous offre un bon éclairage. En macrophotographie, le flash aide à obtenir une lumière naturelle et de compenser l’absence de lumière en très gros plan.
  • Le déclencheur à distance : essentiel si vous utilisez un trépied, vous permettant de prendre la photo sans avoir à toucher votre appareil, une fois tous les réglages effectués. Évitant les vibrations ou les risques de modifier la mise au point, vous obtenez plus facilement une photo de fleurs parfaitement nette.
Pour créer un joli flou dans la photographie de fleurs, il faut une grande ouverture Crédit : Mona Magnussen / Unsplash Prise avec un NIKON D3200 : 85.0mm ƒ/4.0, 2/2500s et ISO 100

Les réglages de la photographie de fleur

Si vous pouvez sortir et prendre une photo de fleurs sans penser aux réglages de votre appareil ou de votre smartphone, ces réglages sont essentiels pour améliorer votre technique et obtenir des images vraiment intéressantes. Dans la photographie de fleur, trois grands paramètres sont à prendre en compte : l’ouverture du diaphragme, sensibilité ISO, et la vitesse d’obturation.

  • Le mode Manuel

S’il est tout à fait possible de prendre de jolies photos de fleurs en mode Automatique, notamment pour les débutants, c’est en passant au mode « Manuel » que vous pourrez améliorer vos clichés. En effet, selon votre distance et le contexte de la photo (faible lumière, vent, etc.) le mode automatique aura du mal à faire une mise au point optimale.

Le mode « Manuel » vous permet de paramétrer avec une grande précision tous les réglages indispensables pour réussir vos photos. Du fait de la très faible profondeur de champ en mode photo macro de fleurs, pouvoir faire une mise au point manuelle devient impérative, afin de prévenir tout mouvement potentiel.

  • L’ouverture du diaphragme

L’ouverture du diaphragme, c’est le contrôle de quantité de lumière entrant dans l’objectif de votre appareil, mesurée sous la forme d’une valeur ƒ/N. En matière de fleurs, la photographie doit mettre en avant le sujet principal en le démarquant de son arrière-plan, par un effet de flou. Pour marquer cette différence, on va chercher à avoir une faible profondeur de champ.

Cette faible profondeur de champ s’obtient avec une grande ouverture du diaphragme, recommandée entre ƒ/4 et ƒ/2.8, permettant d’isoler la fleur de son environnement. 

Pour la macrophotographie de fleurs, du fait de la très faible profondeur de champ de base, une grande partie de votre sujet sera floue. Vous pouvez alors réduire l’ouverture du diaphragme à ƒ/16 ou ƒ/22 pour obtenir une plus grande profondeur et ainsi une meilleure netteté. Cela va cependant créer un manque de lumière que vous devrez compenser par les autres réglages.

Pour paramétrer votre ouverture de diaphragme, vous pouvez utiliser le mode « Manuel » de votre appareil ou sélectionner le mode « Priorité à l’ouverture », disponible sur un grand nombre d’appareils. Effectuez différents tests et trouvez l’ouverture qui correspond le mieux à votre projet de photographie de fleur et vous assure un sujet principal parfaitement net.

La photographie d’une fleur permet de mettre en valeur la beauté de la nature Crédit : Tj Holowaychuk / Unsplash Prise avec un FUJIFILM X-Pro2 : 90.0mm ƒ/2.0, 1/4000s et ISO 200
  • La sensibilité de l’ISO

Comme l’ouverture, l’ISO permet de contrôler la quantité de lumière capturée par votre appareil, donnant un résultat plus ou moins lumineux et détaillé. En matière de photographie de fleurs, selon les conditions (heure, météo) et selon votre ouverture et votre vitesse d’obturation, vous devrez ajuster votre sensibilité ISO (une faible ouverture demandera plus de lumière).

En général, si vous photographiez une fleur par beau temps ou temps couvert, vous n’aurez pas trop à vous soucier de l’ISO, qui peut rester bas (entre 100 et 800), car le capteur reçoit assez de lumière. En début de matinée ou fin de journée en revanche, vous devrez le régler pour capter le plus de lumière et compenser la faible luminosité. 

Selon vos besoins, vous pouvez ainsi monter jusqu’à 3200 ISO, pour obtenir une image très nette, sans trop risquer l’apparition de bruit numérique (grain sur l’image). Faites plusieurs essais d’ISO pour trouver la sensibilité qui vous donne le meilleur résultat sans avoir de grain.

  • La vitesse d’obturation, ou temps d’exposition

Pour vos sorties photo de fleurs, le troisième grand réglage à prendre en compte est la vitesse d’obturation. Comme les autres, elle permet de contrôler l’absorption de lumière dans le capteur en paramétrant la longueur d’exposition. De manière générale, et notamment pour la photographie de fleurs, plus votre focale sera longue, plus votre temps d’exposition devra être court, surtout en macro.

Pour vous assurer d’avoir une photo nette qui fige l’action et met en valeur les détails du sujet, vous devez alors régler une vitesse d’obturation élevée, soit avoir un temps d’exposition court. Il est recommandé de régler une vitesse entre 1/200s et 1/1000 secondes

En effet, plus votre temps d’exposition est long, plus votre capteur enregistre la lumière, ainsi que le mouvement de la fleur et de son environnement (branches proches, insectes, etc.). Un temps trop long risque alors de donner un résultat raté, avec du flou ou des traînées sur l’image. C’est d’autant plus le cas si le vent est présent lors de vos sorties.

La photo macro de fleurs permet de distinguer tous les détails invisibles à l’œil nu Crédit : V2osk / Unsplash Prise avec un Nikon D800 : 105.0mm ƒ/36.0, 1.6s et ISO 50
  • Le format RAW

Si vous souhaitez traiter et retravailler vos photos sur un logiciel après vos photographies de fleurs, vous devez opter pour un format de photo RAW, format non compressé. Ce format préserve tous les détails de la scène, au contraire du format JPEG qui limite les détails et la capacité à traiter votre photo en post-production.

Comment préparer votre sortie photos de fleurs ?

Dès lors que vous avez choisi le bon équipement et bien paramétré votre appareil photo, vous devez, avant d’appuyer sur le déclencheur, bien préparer vos photos : contrôle de l’arrière-plan, cadre et composition, etc.

  • Prévoir votre sortie

La photographie de fleurs dépendant beaucoup du lieu, de la saison et de la période de floraison, de l’heure et des conditions météo, il est important de préparer votre sortie. Vérifiez ainsi l’ensoleillement, la couverture nuageuse, la présence de vent ou de pluie, etc.

Cela vous permet de déterminer plus facilement quel équipement emporter (pare-soleil, réflecteur, vaporisateur, etc.), mais aussi quels vêtements porter. En général, choisissez des vêtements que vous pouvez salir, pour pouvoir vous asseoir ou vous allonger selon vos cadres de photo, ou emportez un petit matelas de protection.

  • Contrôler et soigner l’arrière-plan de votre photo

Pour que votre sujet soit bien mis en valeur et immédiatement visible, vous devez soigner votre arrière-plan. Celui-ci doit complémenter votre fleur et ne doit pas être trop encombré, au risque de distraire de votre sujet et de ruiner votre photo. 

Un arrière-plan chargé peut avoir un grand nombre d’objets dans le cadre (tiges, herbes, branches, autres fleurs), un fond humain gênant (constructions, murs, grillages), des zones trop claires ou trop vives, des tâches de lumières, etc.

Pour photographier des fleurs, du fait de la faible profondeur de champ nécessaire pour mettre en avant le sujet, on privilégie les arrière-plans flous. Cela permet d’harmoniser la photo en masquant les défauts présents et en attirant immédiatement l’attention sur le sujet. Selon vos projets photo, vous pouvez aussi remplir entièrement le cadre de votre sujet, minimisant ainsi l’arrière-plan.

Pour soigner ou nettoyer votre arrière-plan, notamment s’il est trop chargé, vous pouvez aussi placer une toile de fond de couleur unie (qui contraste avec les couleurs vives ou pâles de votre sujet) et créer un décor unique qui isole et met en valeur votre fleur. Vous pouvez de même utiliser d’autres fleurs en arrière-plan pour créer des schémas créatifs de formes et de couleurs.

Pour des photos de fleurs très créatives, vous pouvez jouer avec la profondeur de champ et créer un flou de premier plan, mettant votre sujet en arrière-plan, ou prenant votre photo à travers une autre fleur. Jouez avec la distance et la profondeur de champ pour obtenir des résultats uniques et intéressants.

  • Cadrer et composer votre photo

Pour réussir vos photographies de fleurs et obtenir des clichés mémorables, vous devez, en plus de soigner votre arrière-plan, soigner votre cadre et sa composition, soit la mise en scène de ce qui apparaît sur votre image. 

Il n’existe pas de règle de cadrage ou de composition. Tout ce qui se trouve dans votre cadre peut participer à l’obtention d’une très belle photo. L’important est de savoir ce que vous souhaitez mettre en avant et de capturer ce qui vous plaît.

Plan large, gros plan sur une fleur isolée ou un bouquet, mode portrait ou paysage, photo de profil ou trois-quarts, plongée, contre-plongée pointant vers le ciel, n’hésitez pas à tourner autour de la fleur et à tenter différents angles. En général, il est conseillé de se mettre à la hauteur de la fleur ou à ras de terre, pour une plus grande immersion et une photo plus intime et naturelle.

Pour la composition, montrez l’étendue d’un champ, cherchez les détails de la fleur (transparence du pétale, textures, etc.), la présence d’insectes (abeille, papillon, coccinelle, etc.), ou jouez avec le contraste, les couleurs, les formes symétriques, etc.

  • Laissez parler votre créativité

Argentique, fort contraste de couleurs, photo en noir et blanc, accessoirisation, souligner les imperfections de la fleur, créer des mises en scène originales, l’important dans la photographie d’une fleur est de laisser parler votre créativité et d’obtenir des clichés qui vous plaisent et sortent de l’ordinaire.

  • Respecter la nature

Si les fleurs offrent un terrain de jeu incroyable pour prendre des photos et parfaire votre technique, il ne faut pas oublier que vous êtes dans un environnement naturel et qu’il faut le respecter. Cela signifie de ne pas piétiner de fleurs pour vous rapprocher, d’arracher des herbes ou une fleur pour faire un gros plan, ou de gêner la faune présente. Prenez des photos, mais ne laissez pas de trace.

Photographier des fleurs permet aussi de capturer la faune locale, comme des abeilles Crédit : İbrahim Özdemir / Unsplash Prise avec un Canon EOS 600D : 55.0mm ƒ/9.0, 1/200s et ISO 100

Traiter vos photos de fleurs

Si vous souhaitez parfaire vos photos de fleurs, vous pouvez les traiter et les retoucher sur un logiciel de traitement (Lightroom, Photoshop, etc.). Si retravailler vos photos est facultatif, cela peut vous permettre de corriger des défauts, d’équilibrer les couleurs ou de les renforcer, ou de créer des montages originaux.

Le traitement en photographie de fleurs correspond le plus souvent à :

  • Recadrer la photo,
  • Ajuster l’exposition,
  • Augmenter le contraste,
  • Augmenter la vibrance,
  • Rehausser la balance des blancs,
  • Harmoniser ou renforcer les couleurs,
  • Corriger les défauts ou imperfections (pollen, saleté, etc.),
  • Réduire le bruit numérique.

Jouez avec les différents réglages et expérimentez votre traitement pour obtenir une photo de fleur parfaite. Rappelez-vous également de retoucher vos photos en format RAW pour obtenir le meilleur résultat.

Vous savez maintenant tout sur la photographie florale . Profitez de la nature environnante pour peaufiner votre technique, tenter de nouvelles perspectives ou mises en scène, mais surtout, pour apprécier la beauté des fleurs et leurs caractéristiques.

*Article réalisé avec l’expertise du site de revente, d’achat et d’échange de matériels photo MPB.

Une fleur morte peut donner un aspect très créatif à une photo de fleur Crédit : Bich Tran / Pexels Prise avec un Canon EOS M10 : 27.0mm ƒ/4.5 et ISO 100

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.