Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Alec Soth, l’éveil de la conscience par l'image

Dans A Pound Of Pictures, le photographe réfléchit à la création, conservation et consultation d'images.

​​« Mon processus ressemble à la navigation sur le web, mais dans le monde réel », écrit Alec Soth. Le livre suit ses traces alors qu'il parcourt pays en arrêtant sa voiture, en sélectionnant ce qu'il veut photographier, en créant un puzzle d'associations qui, une fois encore, suit les courbes d'un road trip à travers les États-Unis. Dans ses notes, qui apparaissent à côté des photographies, il réfléchit à la manière dont il est poussé à immortaliser certaines scènes et au processus de création d'images.

Philadelphie, Pennsylvanie.

Kid Pik. Detroit, Michigan.

Carmen. Williams, Arizona.

Alors qu'il travaille sur ce projet à Los Angeles, il rencontre une personne qui vend des photos à la livre, ​​« comme du poisson », dit-il. Cette rencontre va inspirer le titre du livre, qui fait référence au poids physique et métaphorique des images qui s'accumulent dans les mémoires privées et collectives, ou dans des archives poussiéreuses, au fil de l'histoire.

Megan. Belle Island, Detroit, Michigan.

La lampe de chevet. Mitchell, South Dakota.

King et Sheridan, Tulsa, Oklahoma.

Stuart. Pittsburgh, Pennsylvania.

A Pound of Pictures d'Alec Soth est publié par Mack, disponible au prix de 70€. Pour commander le livre, visitez le
site de l'éditeur.
Le projet est également présenté à
Sean Kelly gallery
jusqu'au 26 février et à
Fraenkel Exhibitions
jusqu'au 26 mars.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter de Blind.