Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comme des renards

Le livre « I'll Bet the Devil My Head », de l'artiste espagnol Carlos Alba, souligne métaphoriquement les traits communs entre les humains et les renards, capables de s'adapter à un nouvel environnement et à de nouvelles circonstances, même dans un Londres divisé par le Brexit.

Pendant quatre ans, Carlos Alba a adopté l'approche d'un photographe animalier, attendant le moment où les renards sortent le soir et où, à peu près au même moment, les courtiers sortent de leurs bureaux. Il a photographié à Tower Hamlets, un quartier où 43 % des enfants vivent dans la pauvreté, entouré de deux des zones financières les plus importantes au monde : La City de Londres et Canary Wharf.

Bishopsgate, Londres, 2013 © Carlos Alba

Bishopsgate, Londres, 2014 © Carlos Alba

St Judes Road, Londres, 2015 © Carlos Alba

Bishopsgate, Londres, 2019 © Carlos Alba

« J'ai commencé ce projet parce que je voulais documenter les grandes différences qui existent dans notre société contemporaine. J'ai essayé d'aborder des problèmes tels que l'argent, les sans-abris et la pauvreté des enfants », écrit le photographe. Dans sa fable, les renards représentent la classe ouvrière, les corbeaux constituent un élément de contrôle social et les courtiers représentent l'élite.

The Queen's Walk, Londres, 2019 © Carlos Alba

London Bridge, Londres, 2019 © Carlos Alba

Middleton St, Londres, 2015 © Carlos Alba

Le livre « I'll Bet the Devil My Head » est publié par VOID et disponible au prix de 33 euros.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.