Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Regards intimes

La galerie In camera présente quinze photographes travaillant sur le concept de l'intimité, un regard sur les relations familières et les obsessions personnelles des artistes.

L'exposition invite à une réflexion sur ce que le mot « intimité » signifie pour nous, comment il est exprimé et ressenti dans différentes cultures, et dans quelle mesure il est lié à la sexualité. Une série d'artistes de renom apportent leur contribution. Jane Evelyn Atwood a par exemple tenté de comprendre la réalité des travailleuses du sexe à Paris, en allant au-delà de leur sexualisation.

Bleu © Kenro Izu

La Rue des Lombards, Paris, France, 1976-1977. © Jane Evelyn Atwood

Sans titre, autoportrait. © Emi Anrakuji

Terre sans ombre © Alexandra Catiere

Dans les années 80, une tumeur au cerveau a gravement endommagé la vue d'Emi Anrakuji. Il lui a fallu 10 ans pour se rétablir, et c'est pendant sa convalescence qu'elle a commencé à redécouvrir son corps, en faisant du mannequinat pour elle-même. Araki Nobuyoski, plus connu pour ses nus, a photographié sa femme de manière beaucoup plus subtile, de leur rencontre à sa mort.

Lit dans le miroir, 1972 © EvaRubinstein

En attendant hier, 2012 © Krass Clement

Tao dans son dortoir. Université Fudan, Shanghai, 2000. Extrait de Vent d'Est Vent d'Ouest. © Bertien van Manen

Travailleuse du sexe regardant par la fenêtre. Washington street, Boston. Extrait de The Combat Zone, 1968 © Jerry Berndt

Le camp Ritchnoï, Crimée © Claudine Doury

L'exposition « Intimités » est présentée à la galerie in camera à Paris, jusqu'au 19 septembre.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.