Blind Magazine : photography at first sight

JR crée une installation géante avec la photo d’une réfugiée ukrainienne à Lviv

Le street artist a réalisé cette œuvre pour la couverture du magazine américain Time.

L’artiste français JR s’est rendu en Ukraine la semaine dernière et a fait appel aux habitants de la région pour une action d’art public monumentale présentant le portrait d’une réfugiée de 5 ans nommée Valeriia.

« Cette petite fille est l’avenir et, dans cette guerre, elle nous rappelle ce pour quoi les Ukrainiens se battent », a écrit JR sur Instagram en dévoilant l’image, qui est l’une des deux couvertures du dernier numéro du magazine TIME.

Le cliché de Valeriia est l’œuvre du photographe ukrainien Artem Iurchenko, qui a rencontré la petite fille et sa mère à la frontière ukrainienne, fuyant le pays. Les deux sont originaires de la ville centrale de Kryvyi Rih, la ville natale du président ukrainien Volodymyr Zelensky, mais sont maintenant en sécurité en Pologne.

« C’était très dur de quitter l’Ukraine, très dur….. Nous avons dû rester debout pendant 18 heures dans le train pour Lviv », a déclaré la mère, Taisiia, à TIME. « Je ne trouve pas les mots pour exprimer à quel point je suis reconnaissante envers tous ceux qui ont aidé ; je suis choquée dans le bon sens du terme. »

Plus de 100 personnes ont aidé à déployer la photographie géante de JR représentant un jeune réfugié ukrainien dans la ville de Lviv © Avec l’aimable autorisation de l’artiste et du magazine Time.

Le projet de JR a pris forme rapidement, à l’instigation de Waone Interesni Kazki, un artiste de Kiev. « Il m’a écrit il y a environ une semaine. Il m’a dit: « JR, tu dois poster sur ce qui se passe ici » », se souvient JR sur Instagram. « J’ai répondu : « Je ne sais pas quoi reposter, alors pourquoi ne pas essayer de faire quelque chose ? »»

Dans l’espoir de communiquer au monde l’esprit résilient de l’Ukraine, JR a ainsi imprimé une version de 45 mètres de haut de la photo de Valeriia sur une bâche massive dans son studio à Paris.

L’artiste a ensuite essayé d’organiser un voyage vers le pays déchiré par la guerre, documentant le trajet et le transport de la photo, plus grande que nature, sur ses stories Instagram.

Après être entré dans le pays, JR a photographié l’image de couverture à l’extérieur de l’opéra national de Lviv, une ville ukrainienne proche de la frontière polonaise, en utilisant un drone aérien pour capturer le déploiement du portrait de Valeriia. Une équipe de plus de 100 volontaires ukrainiens était sur place pour aider à révéler l’œuvre.

« Ton sourire rayonne dans le monde entier », a déclaré JR à Valeriia par chat vidéo, une interaction qu’il a partagée dans ses stories Instagram.

« C’est très étrange », a ajouté JR à propos de la vie à Lviv. « Tous les matins ici, il y a des sirènes et les gens doivent aller dans les bunkers, et tous les jours il y a la vie la plus normale qui soit. »

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.