Blind Magazine : photography at first sight
Photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Marseille : à la recherche du littoral perdu

Marseille : à la recherche du littoral perdu

Pour nous parler de Marseille et de son littoral, Élise Llinarès et Michel Peraldi croisent leurs regards de photographe et d’anthropologue. Littoral Marseille est le livre issu de leur collaboration, un récit personnel et engagé paru aux éditions d’une rive à l’autre.

« La mer est désormais un poison », peut-on lire dans les pages de Littoral Marseille. Impossible de s’y baigner sans faire l’épreuve, dans sa chair, de la pollution qui brûle ou qui démange, qui tue à petit feu. Ainsi apprend-on que pour pratiquer la natation de manière régulière à Marseille, il faut se faire coopter par le club privé et très exclusif qui abrite la seule piscine olympique de la ville. Ou se rabattre sur les piscines municipales. Une anecdote triste pour faire le deuil du littoral marseillais, un littoral qui disparaît. 

Littoral Marseille © Elise Llinarès

Qu’est-ce qu’un littoral ? C’est un lieu vivant, de rencontre, le lieu où nous apprivoisons la mer. Pêcher, habiter, contempler, nager, bronzer, braconner : ces activités de bord de mer, intemporelles ou modernes, définissent les villes côtières et les coutumes de leurs habitants. Même pour Marseille, dont on a souvent dit qu’elle était « une ville de terroir », tournée vers ses collines, la mer a longtemps été un jardin fertile. Avant que l’industrialisation d’abord et la balnéarisation ensuite ne viennent confisquer la mer.  

Littoral Marseille © Elise Llinarès

Pour nous parler de ces pratiques perdues ou entravées, l’anthropologue marseillais Michel Peraldi signe un texte engagé et personnel. Le spécialiste des circulations migratoires autour du bassin méditerranéen et des économies criminelles et informelles déroule pour nous l’histoire du port de Marseille, de ses métamorphoses successives, de ses commerces licites ou illicites. Dresser aussi le tableau des usages qui disparaissent depuis le XIXème siècle, sacrifiés à une exploitation privée et excluante du bord de mer. 

Littoral Marseille © Elise Llinarès

Élise Llinarès l’accompagne dans cette ballade triste et nostalgique le long du littoral. La photographe parisienne qui fait partie du studio Hans Lucas a, en 1990, documenté à Berlin les conséquences de la chute du mur et de la réunification : elle en a gardé un intérêt profond pour « l’histoire en train de se faire ». A travers son regard, les paysages et les portraits deviennent des documents historiques, témoins des grands bouleversements que connaît la ville phocéenne, de la privatisation croissante, des enclaves qui pullulent au long du littoral et interdisent l’accès à la mer. 

Littoral Marseille © Elise Llinarès

Créées en 2019, les éditions d’une rive à l’autre ont pour ambition de faire dialoguer entre elles la photographie et les sciences sociales, pour faire se rencontrer un regard et une pensée. Et c’est chose réussie pour cet ouvrage : la mélancolie et le vide qui se dégagent des photographies d’Élise Llinares répondent à la rage que fait entendre le texte de Michel Peraldi. Un ouvrage à la fois personnel et politique, poétique et militant, qui plaide pour l’écologie et nous interroge sur la manière dont nous choisissons de construire nos villes : inclusives ou excluantes, privées ou publiques. 

Par Joy Majdalani

Joy Majdalani est une rédactrice et créatrice de contenu libanaise basée à Paris. Elle écrit sur la technologie, l’art, la culture et les questions sociales.

Elise Llinares & Michel Peraldi, Littoral Marseille 

35€

Livre disponible ici.

Littoral Marseille © Elise Llinarès
Littoral Marseille © Elise Llinarès

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.