Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PhotoSaintGermain, le rendez-vous photo du Quartier latin

Devenu un événement phare du mois de novembre à Paris, le festival PhotoSaintGermain revient pour une 12ème édition dans le quartier emblématique de Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Un programme varié à découvrir du 2 au 25 novembre 2023.

Pour sa 12ème édition, PhotoSaintGermain met en valeur les talents émergents de la photographie contemporaine. Avec une série d’expositions, de conférences, de rencontres et d’autres événements liés à la photographie, le festival permet aux amateurs d’art, aux photographes et aux curieux de découvrir de nouvelles perspectives artistiques et de mieux comprendre l’évolution de la création photographique.

Les expositions et activités du festival sont réparties dans divers lieux culturels, galeries d’art et institutions du 6ème arrondissement. L’École des Beaux-Arts de Paris ouvre ainsi ses portes à l’occasion d’une exposition intitulée « Contre-Espaces », qui laisse le champ libre aux étudiants et artistes fraîchement sortis de l’école. Le parcours photographique promet d’être riche et éclectique, avec une programmation qui fait une nouvelle fois la part belle à l’exotisme. On embarque ainsi pour le Chili, avec la première exposition personnelle de la photographe chilienne Paz Errázuriz à la Maison d’Amérique Latine, avant de revenir vers l’Amérique du Nord avec l’univers de Carl Corey, tout droit sorti d’un polar ou d’un tableau d’Edward Hopper. Il présente la très cinématographique série « Entre chien et loup » à la Galerie Catherine & André Hug. 

Aurelia Casse, Need bigger red booboots, I can’t run, 2022
© Aurelia Casse, Need bigger red booboots, I can’t run, 2022
Anne Deleporte ID Stack, 1994
© Anne Deleporte ID Stack, 1994
Carl Corey, Shadigee, 2019
© Carl Corey, Shadigee, 2019

On retrouve des artistes déjà présents lors de la 11ème édition du festival. Après avoir occupé les murs de la Maison d’Auguste Comte avec « Ce que vaut une femme. Les douze heures du jour et de la nuit », le duo Elsa&Johanna investit cette année  la Galerie La Forest Divonne. L’occasion d’y redécouvrir la série The Timeless Story of Moormerland, un récit d’autofiction qui avait été présenté pour la première fois en France au Studio de la MEP en octobre 2022.

Cette édition signe également le retour de la série « Phénomènes » au  musée de l’Histoire de la Médecine. Suite d’un premier volet intitulé « L’inexpliqué face à la science » organisé en 2022, l’exposition prolonge le voyage vers l’occulte et le paranormal avec « Les savants et les mystères de l’esprit ».

Elsa&Johanna, A Laying Down Portrait, «The Timeless Story of Moormerland», courtesy des artistes et de la Galerie La Forest Divonne
© Elsa&Johanna, A Laying Down Portrait, «The Timeless Story of Moormerland», courtesy des artistes et de la Galerie La Forest Divonne

PhotoSaintGermain est enfin l’occasion de découvrir des archives inédites de l’histoire de la photographie. Avec une sélection de tirages argentiques d’époque jamais encore montrés en France, la galerie Olivier Waltman présente ainsi « Budapest-Paris, 1963-2001», le travail du photographe hongrois Gyula Zaránd. Jeune journaliste, ce dernier a pu accompagner Henri Cartier-Bresson pendant son voyage d’une dizaine de jours à Budapest en 1966. Enfants des rues, parades militaires, mendiants…les clichés sont résolument humanistes et l’oeil du maître transparaît dans celui de l’élève. La Galerie Meyer et la Galerie Daniel Blau collaborent et proposent quant à elles des tirages d’époque par Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, ou encore Robert Capa. Capturées par les photographes du magazine LIFE lors de la libération, ces images célèbrent le courage et la résilience du peuple de Paris.

Gyula Zaránd, Pas de parade 1968, Hongrie, tirage d'époque sur papier aux sels d'argent
© Gyula Zaránd, Pas de parade 1968, Hongrie, tirage d’époque sur papier aux sels d’argent
Gyula Zaránd, Jeux d'argent 1964
© Gyula Zaránd, Jeux d’argent 1964
ACME Newspictures Photographer, Louise Alben US Army Nurse, 1944
ACME Newspictures Photographer, Louise Alben US Army Nurse, 1944

PhotoSaintGermain, du 2 au 25 novembre 2023. Quartier de Saint-Germain-des Prés, 75006. Entrée Libre.

“Je t’aime à en mourir” sur le siège du cinéma Versailles abandonné. Beyrouth, Liban, 2013 © Myriam Boulos_Magnum Photos
“Je t’aime à en mourir” sur le siège du cinéma Versailles abandonné. Beyrouth, Liban, 2013 © Myriam Boulos / Magnum Photos

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter de Blind.