Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pour moi, il sera toujours un homme

« Gal » et « Hiroshima » sont les pseudonymes de deux artistes dont le travail expose leur difficile cheminement vers l'affirmation d'une identité sexuelle non-conforme.

Sur le mur de l'exposition se trouve une lettre écrite par la mère de Marinelli et adressée à la Vierge « Notre Dame Aparecida », demandant, entre autres choses pratiques, de faire oublier à sa fille Cipreste sa sexualité et de devenir l'homme qu'il est censé être. Cet acte de prière et l'imagerie à la fois rêveuse et tranchante du duo rappellent combien il est encore difficile d'affirmer son identité LGBTQ au Brésil en 2022.

GH

Sculpture de tissu et de gravats

Gal

Clôture

L'exposition « GH. Gal et Hiroshima » de Cipreste Marinelli et Rodrigo Masina Pinheiro est présentée à
 l'Église des frères prêcheurs
pendant le festival d'Arles jusqu'au 28 août.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.