Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Willie Christie: la mode à pleines dents

Le photographe britannique Willie Christie présente une sélection de ses captivantes photographies de mode des années 1970-1980.

Dans le chaos visuel des kiosques à journaux de février 1977, une couverture se démarque des autres : celle du British Vogue avec une photographie unique en son genre.

En gros plan, la bouche en forme de coeur d’une femme, au rouge à lèvres cerise, croque à pleines dents une tranche de gelée au citron vert. Promettant « le goût frais du printemps » à ceux qui osent se réinventer, cette couverture outrageusement sensuelle, dégage un humour résolument excentrique, bien éloigné des canons habituels des magazines de mode de l’époque.

Ce n’est pas la première fois que le photographe britannique Willie Christie fait la couverture de Vogue. L’une de ses images a déjà été choisie en 1974 : sa toute première collaboration avec sa future femme, la mannequin et éditrice Grace Coddington, pour une séance de prises de vue de Marie Helvin dans le rôle d’une chanteuse de cabaret des années 1940.

« Willie Christie a forgé ses propres règles et dirigé ses propres performances avec style et créativité »

Robin Muir, conservateur et historien

On raconte que le directeur de Vogue a été tellement choqué par cette image iconoclaste qu’il a essayé d’en empêcher la publication. Mais les tentatives de censure ont été vaines. Christie a brisé toutes les règles – ne jamais montrer de nourriture sur une image, ne jamais utiliser de vert et surtout, ne jamais faire un gros plan en couverture d’un magazine… Ironie de l’histoire, ce numéro hors-série de Vogue est devenue la deuxième meilleure vente de l’année.

Aujourd’hui, cette photographie a la place qu’elle mérite en couverture de la première monographie de Willie Christie, intitulée A very distinctive style: Then & Now, qui rassemble plus de 170 portraits et photographies de mode ainsi qu’une grande quantité de souvenirs personnels de sa collaboration avec Vogue et le Sunday Times et des portraits d’icônes du rock telles que les Pink Floyd et les Rolling Stones.

Carrie Nygren, Vogue Anglais ©Willie Christie
Then & Now, page de couverture, v3, 17/05/2023 ©Willie Christie
Medway pour Vogue ©Willie Christie
Bowie, Sarandon et Deneuve ©Willie Christie
Jerry Hall, Vogue, 1977 ©Willie Christie

Glamour et modernité

« Willie Christie a forgé ses propres règles et dirigé ses propres performances avec style et créativité », écrit le conservateur et historien de la photographie Robin Muir dans A very distinctive style.

L’approche originale de Christie est le prolongement d’une vie singulière. Après avoir quitté l’Université Eton à 17 ans, il se lance dans une série d’aventures, notamment en travaillant sur le Kalizma, le yacht du légendaire couple hollywoodien Richard Burton et Elizabeth Taylor. Il participe à un défilé de haute couture de Yves St Laurent à Londres, avant de passer une audition pour Federico Fellini, qui conclut : « Il est beau, mais il lui manque de l’expérience ». C’est alors qu’il fait ses débuts en photographie.

« il avait aussi un côté très rock ‘n’ roll, il jouait de la guitare avec un groupe d’amis parfois jusqu’au bout la nuit, rendant fous nos voisins »

Grace Coddington

D’abord assistant du célèbre photographe de mode Clive Arrowsmith, Christie entame sa propre carrière en 1973. Le début des années 1970 est une période de transformation dans le monde de la mode, de la photographie et de l’impression. Les designers commencent à créer des lignes de prêt-à-porter, tandis que la première génération de mannequins de couleur apparait dans les magazines. Le travail de Christie incarne parfaitement l’effervescence de la modernité, tout en restant dans la tradition de la photographie glamour, capturant l’esprit du temps avec des images envoûtantes.

« Il adorait l’utilisation des formes et des ombres dans les photographies d’Horst, le mélange de réalité et d’artifice dans les anciens films hollywoodiens, la virtuosité artistique et le mystère de Guy Bourdin, qui l’inspirait particulièrement », écrit Grace Coddington dans l’introduction de l’ouvrage. « Mais il avait aussi un côté très rock ‘n’ roll. Il jouait de la guitare avec un groupe d’amis parfois jusqu’au bout la nuit, rendant fous nos voisins. Mais on pouvait difficilement en vouloir à Willie, il avait le don de vous faire sourire et de se faire pardonner. »

Manolo Blahnik ©Willie Christie
Vogue Anglais, 1977 ©Willie Christie
Grace Coddington en lune de miel ©Willie Christie

A very distinctive style: Then & Now, éditions ACC Art Books, 50 £. En librairie à partir du 17 octobre 2023.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter de Blind.