Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

J'utilise la rue pour mes histoires

Les rues de la photographe néerlandaise Sarah van Rij se transforment en plateaux de tournage.

Les photos de Sarah van Rij ressemblent à des puzzles ou à des énigmes. Les éléments s’unissent avec soin dans le cadre. Le spectateur est invité à regarder autre chose que la réalité. La photographe laisse délibérément de côté tout indicateur de temps. Transparentes, colorées, humides, brillantes ou déformantes, les surfaces des images contribuent à façonner la théâtralité des scènes capturées.

Les personnages qu'elle choisit dans la rue, dont les visages sont rarement visibles, sont les protagonistes d'histoires énigmatiques, qui se déroulent par fragments, dans différentes villes du monde. S'inspirant de films plutôt que de photographies, son travail semble figer le réel dans un présent dont il nous appartient de comprendre le passé et le futur.

Suivez le travail de Sarah van Rij sur son
site web.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter de Blind.