Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La poésie de l'absence

Le photographe Brian Karlsson présente au spectateur un monde réel, où des forces mystérieuses entrent en jeu.

Les photographies de Brian Karlsson sont façonnées par les absences. Ses cadres donnent souvent l'impression que quelque chose vient de se produire ou est sur le point de se produire. Elles donnent l'impression de regarder un film en sourdine. Aucune chance de comprendre l'intrigue, il faut s’attarder sur les indices.

L'atmosphère onirique de sa vision ouvre sur des scénarios infinis. « J'ai toujours trouvé, dans toutes les formes d'art, que les choses qui ne sont pas forcément contextualisées sont les plus intéressantes, les plus évocatrices », explique Karlsson. « Si vous ne donnez pas toutes les informations au spectateur, il peut y avoir une pluralité de réalités différentes. »

Vous pouvez suivre le travail de Brian Karlsson sur son compte Instagram.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.