Blind Magazine : photography at first sight
Photography at first sight
Le Photo Vogue Festival défend la diversité

Le Photo Vogue Festival défend la diversité

Le monde de l’art a longtemps eu un problème avec la diversité. Cette année, le Photo Vogue Festival y remédie en présentant 35 artistes venus du monde entier.
Untitled IV, from the series ‘In e wá wo mi’ © Lakin Ogunbanwo

Le Photo Vogue Festival fête cette année sa 6e édition, intitulée « Reframing History » (Recadrer l’histoire). Citant l’écrivain Chinua Achebe, il vise à raconter « un équilibre d’histoires » en s’ouvrant aux candidats du monde entier. Plus de 25 000 images soumises par plus de 2 500 photographes, et 35 artistes sélectionnés. Achebe cite souvent un proverbe africain : « Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, l’histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur. » À ce titre, « Reframing History » se concentre sur ce qu’on appelle les « histoires de lions », celles qui offrent des points de vue divergents, des histoires à la beauté non conventionnelle et oubliées.

La photographie d’Akinola Davies Jr, intitulée Black to Life, 2019, est l’une des plus remarquables de cette sélection. Stylisé comme un portrait colonial, un homme noir porte un manteau britannique rouge, la main légèrement posée sur un appui derrière lui. Dans sa série, Davies Jr a centré son objectif sur l’examen des histoires oubliées de figures britanniques noires, recréant leurs portraits afin de les réintroduire dans un contexte moderne. Dans ce portrait, Davies Jr. illustre grâce à son mannequin le style d’Edward Swarthye, un portier noir respecté de l’époque Tudor.

Nuuksio Films « Black To Life, 2019 » © Akinola Davies Jr
© Kiki Xue

Avec Untitled, 2020, Campbell Addy offre une autre image saisissante d’un modèle noir allongé nonchalamment contre un mur recouvert d’un lavis turquoise et rose pâles, portant une coiffe blanche qui contraste avec le noir de ses cheveux et de sa robe. La relative douceur de cette image n’est coutumière pour des femmes noires, et sa pose – et le geste de sa main – lui confère une dignité propre aux portraits religieux. Étoile montante, le travail d’Addy se concentre sur les visages sous-représentés et la célébration de la diversité.

Untitled, 2020 © Campbell Addy

Le Photo Vogue festival met notamment l’accent sur la diversité, ce qui n’est pas souvent le cas dans les foires d’art, avec une majorité d’œuvres représentant diverses ethnies, photographiées par des personnes de différentes ethnies. Le monde de l’art a depuis longtemps un problème avec la diversité ; une étude de 2018 montre que dans les grands musées des États-Unis, parmi les artistes des collections permanentes, 85 % sont blancs et 87 % sont des hommes. Une autre étude a révélé qu’entre 2008 et 2018, seulement 2,3 % de toutes les acquisitions des grands musées américains sont des œuvres d’artistes afro-américains.

Black Magic from the series Ghost Island © Lisandro Suriel
Hope from the series العائلة Family © Ismail Zaidy

C’est un changement rafraîchissant que de voir la diversité sous toutes ses formes représentée dans un festival de photographie, et c’est sans doute en partie grâce au jury de cette année – lui-même authentique melting-pot d’artistes, d’éditeurs et de journalistes du monde entier réunis pour ce qu’ils appellent une « perspective à multiples facettes ». Et la sélection est large : des images iconoclastes, comme cet hommage à Magritte d’un homme avec une pomme verte collée sur le visage ; et des photos sombres, telle cette croix et des ces fleurs au bord de la route, indiquant l’emplacement d’un accident de voiture mortel ; ou ces images qui se concentrent sur la beauté des formes, et ce qui semble être un jeune garçon couvert de sangles blanches, un cliché vaporeux. L’idée maîtresse est que d’idée maîtresse, il n’y en a point. Il s’agit de mettre en lumière ceux qui, traditionnellement, ne sont ni vus ni entendus. Pour un résultat intriguant, mélancolique et merveilleux.

Par Christina Cacouris

Christina Cacouris est journaliste et commissaire d’expositions. Elle vit entre Paris et New York.

Photo Vogue Festival 2021BASE Milano – Via Bergognone, 34, Milano – 18-21 novembre 2021. Platforme digitale – à partir du 18 novembre 2021.

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter Blind.