Blind Magazine : photography at first sight
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Photographie de boudoir et intimité : comment réussir vos photos 

La photographie de boudoir est un genre niche de la photographie de portrait, basé sur l’intimité naturelle et élégante du sujet. Mélangeant portrait, glamour et beaux-arts, ce genre est de plus en plus populaire, attirant un grand nombre de photographes amateurs et professionnels. Vous êtes intéressés par la photo de boudoir ou souhaitez améliorer votre technique ? Blind vous explique comment réussir vos photos de boudoir.

Genre longtemps controversé, la photographie de boudoir est devenue aujourd’hui un style de photos très en vogue. Capturant l’intimité du sujet, la photo de boudoir permet de mettre en avant la beauté et la sensualité du corps, de manière élégante et suggestive. Cette approche intime, simple et un peu provocatrice de la photo attire de plus en plus de modèles comme de photographes.

En effet, pour les photographes, les photos de boudoir représentent non seulement une approche créative originale, mais aussi une opportunité professionnelle très intéressante. Cependant, afin de réussir sa carrière dans la photographie de boudoir, il est essentiel de savoir comment saisir les corps et l’intimité de ses modèles. Lieu de tournage, préparations, poses, plusieurs aspects sont à maîtriser. Blind, vous explique comment maîtriser les bases ce genre photographique.*

C’est quoi la photographie de boudoir ?

La photographie de boudoir est une niche de la photographie de portrait, visant à capturer l’intimité du modèle, et à mettre en valeur sa sensualité. Si la photo de boudoir souligne la beauté du corps, à la différence de la photo de charme, la nudité est suggérée et peu montrée.

En effet, le but de la photographie de boudoir est de célébrer de manière simple et élégante la sensualité, sans objectiver le corps du modèle. De ce fait, elle a une approche sur le vif du portrait, capturant l’intimité de manière naturelle. 

Se basant sur la mise en valeur du corps, la photo de boudoir peut ainsi avoir un pouvoir d’émancipation. Pour le modèle, ce style de photos, le poussant à sortir de sa zone de confort, peut l’aider à accepter et à aimer son corps et sa beauté, quel que soit son genre, son âge ou sa morphologie.

Si ce sont en majorité des femmes qui réalisent des photos de boudoir, ce genre ne leur est pas exclusif. La photo de boudoir pour homme ou pour couple est également très populaire, que ce soit pour faire un cadeau ou célébrer un évènement important (anniversaire, Saint-Valentin, fiançailles, mariage, etc.).

Les photos de boudoir sont accessibles tant aux hommes qu’aux femmes qu’aux couples. © Devin Phaly / Unsplash
Les photos de boudoir sont accessibles tant aux hommes qu’aux femmes qu’aux couples. © Devin Phaly / Unsplash

D’où vient la photo de boudoir ?

La photographie de boudoir serait née en France dans les années 1890, avec la sortie d’u’un premier album photo de boudoir, considéré à l’époque comme lubrique et obscène. Bien que la nudité en photo soit toujours interdite à l’époque, le genre est devenu plus public dans les années 20, par l’intermédiaire notamment des photos de femmes, considérées scandaleuses, du photographe Albert Arthur Allen.

C’est dans les années 40, durant la deuxième guerre mondiale, que la photographie de boudoir s’est popularisée. L’armée américaine se servait alors de photos de pinups comme message de propagande pour encourager les jeunes Américains à s’engager et à combattre pour défendre cet idéal de la femme. 

Dans les années 60, des icônes de beauté comme Marilyn Monroe ou Sophia Loren ont utilisé la photo de boudoir pour la transformer en outil d’émancipation féminin, embrassant leur corps, leur féminité et leur sensualité, quoique toujours en partie objectifiée. 

Cette mission d’émancipation du portrait de la femme a continué dans les années 70, où la photographie de boudoir devient un art à part entière, non plus réservé aux célébrités, mais à toutes les femmes ‘‘anonymes’’, leur permettant de montrer leur sensualité. Aujourd’hui, la photo de boudoir poursuit cette volonté d’aimer et d’accepter son corps, et de choisir comment le montrer.

Photographie de boudoir : avant de se lancer

Avant de commencer votre shooting photo de boudoir, vous devez connaître les meilleures conditions de photographie : 

  • Où réaliser des photos de boudoir ?
  • Quelles sont les meilleures conditions de photographie de boudoir ?

Où réaliser des photos de boudoir ?

Les photos de boudoir se réalisent en général dans une chambre à coucher à domicile, dans un studio photo professionnel ou dans un hôtel. Elles peuvent aussi avoir lieu dans un extérieur privé. Le choix de l’endroit du shooting dépend des envies, du projet (client, photographe professionnel, amateur réalisant des photos de boudoir DIY) et du niveau de confort.

En effet, le plus important, dans le choix du lieu de photos de boudoir, est de trouver celui où le modèle (que ce soit vous ou un client) est parfaitement à l’aise. Cela vous garantit des photos plus naturelles et réussies. Si la chambre offre le plus de confort, la photo de boudoir peut également se réaliser dans une autre pièce (chambre, cuisine, salle de bain), dans une chambre d’hôtel luxueux, ou en extérieur (plage, jardin, etc.).

Une fois l’endroit sélectionné, vous devez vous assurer qu’il est assez spacieux. Vous devez pouvoir installer tout votre matériel et vous mouvoir librement autour du modèle et saisir différentes poses sans contrainte. 

L’aménagement est aussi très important. Le lieu doit être pertinemment meublé (lit, sofa, chaise, mobilier vintage, miroir sur pied) pour recréer le décor familier d’une pièce intime (rappelant ainsi le boudoir). Cependant, s’il faut assez de mobilier pour remplir le cadre, il ne faut pas surcharger la pièce d’éléments visuels et risquer de détourner l’attention du modèle. 

Ainsi, pour votre séance photo de boudoir, assurez-vous ainsi de retirer du champ tous les objets qui vont gêner la photo, et conserver un fond simple qui met en valeur et complimente le modèle. 

Quelles sont les meilleures conditions de photographie de boudoir ?

Comme pour la photographie de portrait, il faut privilégier au maximum la lumière naturelle. En effet, le portrait en lumière naturelle assure une bonne exposition et un contraste homogène. De plus, la lumière naturelle ajoute une touche d’intimité plus pure à vos photos de boudoir. À l’inverse, une lumière directe du soleil sera peu flatteuse et marquera beaucoup les ombres.

La photo de boudoir peut aider à aimer son corps et sa beauté telles qu’ils sont. © Yohann LIBOT / Unsplash 
Prise avec un FUJIFILM X-T2 : 35.0mm - ƒ/1.4 – 1/20s - ISO 1600
La photo de boudoir peut aider à aimer son corps et sa beauté telles qu’ils sont. © Yohann LIBOT / Unsplash Prise avec un FUJIFILM X-T2 : 35.0mm – ƒ/1.4 – 1/20s – ISO 1600

Préférez ainsi les journées nuageuses, qui vont atténuer la dureté du soleil. Si la lumière est trop forte, vous pouvez la diffuser à travers des rideaux, des voilages ou des réflecteurs, et obtenir une lumière plus douce. Toutefois, vous pouvez jouer avec une lumière dure pour accentuer certains traits ou certaines ombres. Préférez alors l’heure dorée du coucher de soleil.

Quel matériel utiliser pour la photographie de boudoir ? 

La photographie de boudoir, comme la photo de fleurs, ne requiert pas de matériel spécifique. Vous pouvez ainsi prendre de très belles photos avec un smartphone, un reflex, un hybride ou un argentique. Le choix de votre appareil photo va dépendre de votre projet photo de boudoir.

Cependant, pour avoir un contrôle total sur vos photos, il est recommandé d’utiliser un reflex ou un hybride, avec mode manuel, et sur lequel vous pouvez changer d’objectifs. Cela vous permet de paramétrer précisément vos réglages et d’obtenir les meilleures photos de boudoir possibles.

Le choix de l’objectif est plus important que celui de l’appareil, pour saisir au mieux le modèle, ses détails, et l’environnement, sans devoir être ni trop loin, ni trop près. Un objectif avec une focale assez courte, comme un 24-70 mm ou un 35-80 mm, sera ainsi idéal pour la photographie de boudoir. Expérimentez avec différentes focales pour trouver celle qui convient le mieux à votre projet.

La lumière étant essentielle dans la photo de boudoir, vous pouvez utiliser plusieurs accessoires pour compenser un surplus ou un manque de lumière, ou ajouter du style à vos photos : 

  • Spots de lumière : permet de compenser un manque de lumière. Pour des photos de boudoir plus créatives, vous pouvez utiliser des lumières LED de différentes couleurs, des flashs ou des lumières stroboscopiques,
  • Réflecteur : permet de diffuser et de rediriger la lumière pour obtenir une lumière et un éclairage parfaits,
  • Ventilateur : permet d’ajouter du mouvement dans les cheveux ou les vêtements du modèle. De plus, en cas de fortes chaleurs (dues aux lumières ou à la température), permet de le rafraîchir.

Vous souhaitez améliorer votre matériel ? Chez MPB, vous pouvez vendre ou échanger votre ancien matériel photo et acheter du matériel d’occasion approuvé par MPB, parfait pour votre photographie de boudoir.

Les réglages de photos de boudoir

La photographie de boudoir se concentre sur la douceur et la délicatesse du corps du modèle. Ainsi, pour réussir votre photo, il faut vous assurer de contrôler la quantité de lumière entrant dans votre appareil. Une bonne exposition passe alors par le réglage du triangle d’exposition : ouverture du diaphragme, ISO et vitesse d’obturation :

  • L’ouverture du diaphragme : doit être la plus grande possible (f/1,4 ; f/1,8 ; f/2,8 selon votre objectif), pour avoir la plus petite profondeur de champ et détacher votre modèle de l’arrière-plan. Cela permet d’adoucir également l’apparence de la peau du sujet,
  • L’ISO : une grande ouverture permet de garder l’ISO bas et d’obtenir la meilleure netteté possible. Si un ISO 100 offre une exposition idéale, n’hésitez pas à l’augmenter selon la luminosité disponible,
  • La vitesse d’obturation : en général, doit être d’au moins 1/100s. Cependant, comme il y a peu de mouvements lors de la photo, le temps d’exposition ne devrait pas être un problème (à moins que vous cherchiez à avoir des effets artistiques particuliers).
Dans la photographie de boudoir, le triangle d’exposition est très important © Elle Cartier / Unsplash Prise avec un SONY ILCE-6300 : 24.0 mm – ƒ/2.2 – 1/400s – ISO 500

Si vous utilisez un appareil reflex ou hybride, assurez-vous d’être en mode « Manuel » pour régler précisément vos photos de boudoir. De même, photographiez en format « RAW » pour obtenir une image non compressée et préserver tous les détails, surtout si vous allez retoucher vos photos. 

Avant de paramétrer chaque réglage, familiarisez-vous avec eux et faites des tests. Le jour-j, ajustez selon ce qui fonctionne le mieux et selon vos idées de photo de boudoir : photos sous-exposées, surexposées, etc.

Comment réussir votre shooting photo de boudoir ?

Une fois que vous avez trouvé le bon lieu pour réaliser votre shooting photo de boudoir et avez bien paramétré votre appareil, il est essentiel de préparer votre séance avec votre modèle, afin de garantir une séance photo fun et détendue, et ainsi, obtenir des photos réussies. 

Préparer et communiquer avec votre modèle

En photographie de boudoir, le modèle est en général une personne peu habituée à prendre ce genre de photos, sortant de sa zone de confiance. Comme il peut être très intimidant de montrer son corps de manière si intime, vous devez créer une atmosphère de shooting confortable et mettre votre modèle à l’aise.

Une communication en amont et à chaque étape de la séance photo est donc indispensable afin d’établir une relation de confiance et d’assurer une expérience positive et réussie. 

Avant le jour-j, discutez avec votre modèle de ses envies, de ses idées et expliquez-lui le déroulement précis de la séance photo de boudoir : tenues, poses, angles de photos (gros plans, plans larges, etc.), parties du corps mis en avant, complexes à cacher, etc. Discuter des poses prévues est notamment très important, pour déterminer ce qui est possible ou hors-limites.

Cela vous permet de déterminer quelles photos ils aimeraient avoir, et les limites de leur confort et de leurs envies. Leur retour vous permet ensuite de savoir, dans ce cadre, comment travailler vos compositions, vos angles, afin de capturer les plus belles photos et offrir une expérience unique.

Bien choisir les tenues

Il n’existe pas de style vestimentaire obligatoire pour la photographie de boudoir. Si le genre suggère un certain type de vêtement intime et sensuel, comme de la lingerie, celui-ci n’est pas impératif. L’important est que le modèle porte une tenue dans laquelle il est à l’aise et qui le mettra bien en valeur. Dans les tenues classiques de photos de boudoir, on trouve notamment : 

  • L’ensemble culotte/soutien-gorge,
  • L’ensemble boxer/caraco,
  • Une guêpière,
  • Une nuisette,
  • Une chemise large déboutonnée en haut,
  • Un drap blanc, suggestif d’une sortie de lit,
  • Des vêtements simples, si le modèle est une femme enceinte (pour maintenir l’attention sur le ventre).

Demandez à votre modèle d’apporter plusieurs tenues pour voir ce qui ressort le mieux (en posant devant un miroir) et avoir des photos de boudoir variées et distinctes. Pensez à coordonner les motifs et les couleurs, pour un rendu uni plus harmonieux. Avant la séance photo, assurez-vous que le modèle porte des vêtements amples qui ne marqueront pas la peau.

Selon les envies, chaque tenue pourra être ornée d’accessoires : bijoux, gants, objets personnels (livres, guitare…), chaussures escarpins ou à talons, etc. 

Enfin, discutez avec votre modèle d’une mise en beauté le jour-j (coiffure et maquillage), qu’il pourra faire lui-même ou passer par un professionnel. De même, selon la tenue choisie, si beaucoup de peau sera montrée, proposez au modèle de raser ou d’épiler les zones susceptibles d’être mises en avant.

Être photographe de boudoir requiert une grande créativité
© Ingrid Rafaeli / Pexels
Être photographe de boudoir requiert une grande créativité © Ingrid Rafaeli / Pexels

Bien choisir les poses lors de la séance photo de boudoir

Le paradoxe de la photographie de boudoir est d’obtenir des photos qui paraissent le plus naturel possible, capturant l’intimité du modèle, en réalisant un certain nombre de poses. S’il existe un grand nombre de poses pour la photo de boudoir, vous devez les adapter selon le modèle (femme, homme, couple, femme enceinte, morphologie) et choisir celles dans lesquelles le modèle se sent à l’aise.

Pour détendre votre modèle, faites usage du ‘‘flow posing’’ qui permet capturer le mouvement naturel du modèle passant d’une pose à l’autre. Cette méthode lui permet de se sentir plus à l’aise, prenant son temps entre chaque pose, et évitant l’enchaînement rigide et forcé. Cela vous donne de même l’opportunité d’obtenir des photos plus sur le vif, atténuant l’aspect pose.

Au début, vous pouvez commencer par proposer des poses classiques pour familiariser votre modèle : sur les genoux (les pieds rentrés), allongé sur le lit, devant un miroir, assis au bord du lit, etc. Une fois à l’aise, vous pourrez proposer des poses plus intimes ou artistiques : dos cambré sur le lit les pieds pointés, allongé sur un côté, une jambe pliée, etc. Plier les jambes ou les bras permet de créer des triangles visuels, donnant du volume et plus d’intérêt à vos photos.

Avant et durant chaque pose, assurez-vous que votre modèle soit à l’aise. Vous pouvez également montrer les poses de boudoir que vous souhaitez photographier, pour l’accompagner et déterminer ce qui fonctionne ou non. Respecter les limites du modèle et ne pas trop en demander est aussi très important.

Ne pas négliger les mains et le regard

Si la photographie de boudoir se concentre beaucoup sur la mise en valeur du corps, il ne faut pas négliger les mains, le visage, et surtout, et le regard du modèle, qui reflètent sa personnalité et rendent les photos plus intéressantes. La bouche peut par exemple être légèrement ouverte, ou mordant une lèvre.

Le placement des mains et des bras est essentiel, car ils ne doivent pas rester oisifs. Des bras posés le long du corps, sans forme, vont par exemple alourdir la silhouette et atténuer la sensualité. Proposez au modèle de jouer avec ses cheveux, de poser les doigts sur son cou, derrière la tête, ou de les placer sur les zones du corps à cacher en cas de complexes importants (si tel est le cas).

Pour le regard, par qui toute l’attitude et les émotions passent, demandez à votre modèle de regarder soit droit dans l’appareil, soit suivant leur nez, ou derrière leur épaule. Proposez différents regards : intense, suggestif, innocent, lascif, etc. N’hésitez pas à leur donner des directions visuelles pour les aider à obtenir le ton que vous cherchez.

Il est bien de varier les poses sont variées pour réussir ses photos de boudoir
Crédit : Haley Lawrence / Unsplash 
Prise avec un SONY ILCE-6000 : 50.0mm - ƒ/1.8 – 1/320s - ISO 1000
Il est bien de varier les poses pour réussir ses photos de boudoir © Haley Lawrence / Unsplash Prise avec un SONY ILCE-6000 : 50.0mm – ƒ/1.8 – 1/320s – ISO 1000

Utiliser des accessoires

Utiliser des accessoires peut rendre un shooting photo de boudoir plus créatif et plus original. Des perles ou des plumes peuvent ajouter une touche plus raffinée ; un oreiller ou une guitare peut cacher des complexes ; des bulles, des pétales de rose ou du champagne lors de photos dans une baignoire peuvent ajouter une touche de luxe et de fête, etc.

Cependant, il faut toujours que l’accessoire souligne le corps du modèle et ne détourne pas l’attention. De plus, assurez-vous que les accessoires choisis correspondent à la personnalité du modèle et qu’il soit d’accord pour les utiliser.

Travailler votre cadre et votre composition pour mettre en valeur les meilleurs traits 

Avant tout, le but de la photographie de boudoir est de mettre en valeur les traits et formes les plus flatteuses du modèle et de lui offrir des photos qu’il aimera. Ces traits et formes peuvent être divers : visage, jambes, dos, la poitrine, etc. 

Afin d’obtenir des photos de boudoir parfaites, travaillez votre cadre et variez les angles (gros plans, plans larges, photos de derrière, en plongée, etc.) pour souligner le visage, le buste, le corps entier. Par exemple, en plan large, veillez à saisir au moins ¾ quarts du corps du modèle, pour remplir le champ et obtenir une image plus flatteuse. 

Si le visage du modèle est dans le champ de votre photo de boudoir, assurez-vous que le regard soit toujours net, pour renforcer l’émotion de la photo.

Travailler la composition de vos photos de boudoir vous aide également à raconter une histoire, une trame qui lie les photos entre elles.

Être créatif

Argentique, photo de boudoir en noir et blanc (avec lingerie noire sur un fond blanc), jeu de couleurs (que ce soit avec les vêtements, l’éclairage ou le mobilier), jeu d’ombres ou de silhouette, utilisation de miroirs, créez des mises en scène originales pour offrir des photos uniques et mémorables à votre modèle, à offrir ou à garder.

Traiter et retoucher vos photos de boudoir

Une fois votre shooting photo de boudoir terminé, vous pouvez sélectionner des photos pour les retoucher, les retravailler sur un logiciel de retouche (Photoshop, Lightroom, etc.), et obtenir un résultat encore plus réussi. 

Ces retouches ne sont pas obligatoires, mais peuvent vous permettre de : 

  • Corriger ou effacer certains défauts ou imperfections, notamment si c’est demandé par le modèle,  
  • Ajuster le contraste,
  • Régler la luminosité,
  • Équilibrer la balance des blancs, ainsi que la colorimétrie.

Jouez avec les réglages pour obtenir le résultat recherché et faites attention à ne pas en faire trop. Enfin, rappelez-vous de retoucher vos photos en format RAW, pour obtenir le meilleur résultat.

Vous savez maintenant comment vous lancer dans la photographie de boudoir et obtenir des photos intimes belles et mémorables pour le modèle. L’important est de créer une atmosphère sûre et détendue et d’offrir un moment inoubliable à votre sujet.


*Article réalisé avec l’expertise de MPB, la plateforme mondiale d’achat, d’échange et de vente de matériel de photographie et de vidéo.

La photographie de boudoir est un genre controversé
Crédit : Yohann LIBOT / Unsplash 
Prise avec un FUJIFILM FinePix X100 : 23.0 mm - ƒ/2.0 - 1/35s-  ISO 3200
La photographie de boudoir est un genre controversé © Yohann LIBOT / Unsplash Prise avec un FUJIFILM FinePix X100 : 23.0 mm – ƒ/2.0 – 1/35s- ISO 3200

Ne manquez pas les dernières actualités photographiques, inscrivez-vous à la newsletter de Blind.